LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Lettre Motivation VAE ME

Note de Recherches : Lettre Motivation VAE ME. Recherche parmi 280 000+ dissertations

Par   •  13 Novembre 2014  •  2 168 Mots (9 Pages)  •  29 369 Vues

Page 1 sur 9

Je me suis engagée dans la voix d’une Validation des Acquis de l’Expérience pour le diplôme d’Etat de Moniteur-Educateur. Je n’ai pas eu l’opportunité de faire des études dans ma jeunesse. J’ai envie d’être diplômée au regard de mon parcours professionnel, de valoriser mes années d’expériences et de dynamiser ma carrière. J’ai fait une demande auprès de mon employeur en 2012 pour me financer la formation. Ma demande a été refusée, car j’étais stagiaire de la fonction publique hospitalière et pour bénéficier d’une formation il faut être titulaire, et aucun poste n’était à cette époque disponible. Ma directrice ne connaissait pas les disponibilités dans les prochaines années. L’année suivante la direction a privilégié les formations internes. Des formations nécessaires compte tenu de la nouvelle population accueillie.

Mon parcours professionnel dans le secteur médico-social, a commencé en juillet 2007. Auparavant, je travaillais dans l’industrie, j’occupais un poste d’opératrice de production au sein de la société Maflow.

Ce travail ne me satisfaisait pas, je n’étais pas épanouie, mais je ne savais pas vers quoi m’orienter. Je savais qu’il fallait que je fasse autre chose, mais je ne voyais pas quoi. C’était une période inconfortable. J’ai eu la chance d’avoir une belle-sœur qui travaille dans le secteur médico-social qui m’a fait découvrir son métier d’aide-soignant. C’était avec un immense plaisir que je l’écoutais parler de son métier.

Je me suis documentée sur les métiers du secteur médico-social en me dirigeant vers le pôle emploi. Ma curiosité m’a poussé à faire des recherches, à m’informer sur le secteur médico-social pour aller visiter un établissement, rencontrer et échanger avec des professionnels. Mon choix s’est dirigé vers le métier d’AMP.

J’ai découvert qui j’étais réellement. Le manque de confiance en moi m’avait empêché d’avancer. Le besoin impérieux de me réaliser m’a poussé à aller jusqu’au bout de ma démarche.

Un plan social a été mis en place, j’ai donc saisi l’opportunité, de quitte cet emploi dans l’industrie pour atteindre mon objectif professionnel. Mon choix de carrière s’est conforté en effectuant un bilan de compétence auprès d’une psychologue du GRETA.

Au terme de ce bilan, j’ai obtenu un poste de remplaçante en juillet 2007, d’Agent de Service hospitalier dans un Etablissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes.

Mon travail était de participer à l’accompagnement des résidents dans les actes essentiels de la vie quotidienne.

Par ailleurs, le fait d’évoluer parmi une équipe pluridisciplinaire, m’a permis de découvrir les métiers du milieu médico-social et plus particulièrement celui d’Aide Médico Psychologique. Cette expérience m’a permis de conforter mon choix de métier, de travailler auprès des personnes en situation de handicap.

Ce remplacement m’a permis de découvrir ce métier qui est riche en contacts humains, que chaque personne à son caractère avec son histoire de vie et son vécu. Ce qui rend ce métier passionnant et motivant. Que je souhaite continuer dans le secteur médico-social. Je me sentais utile dans mon travail, je savais pourquoi le matin je me levais. A mon entretien d’évaluation, j’ai fait part de mon choix de carrière. Ma hiérarchie ma soutenu dans mon projet. J’avais fait mes preuves auprès des résidents et au sein de l’équipe pluridisciplinaire. Je devais me former pour acquérir des connaissances et des compétences, pour continuer à exercer une profession qui me correspondait.

Je désir continuer mon intervention auprès des personnes en situation de handicap. En tant que professionnelle du quotidien je trouve ma place au centre d’une relation éducative où je m’enrichis des rencontres, mais également je dois accepter de m’exposer à la résistance de ceux que j’accompagne. C’est pour cette raison qu’il est nécessaire que je comprenne les mécanismes en jeu dans cette relation, afin de mieux la gérer et ce en intégrant la formation d’Aide Médico Psychologique.

J’ai fait le choix de ce métier car je ne pensais pas avoir les connaissances requises à l’époque pour devenir moniteur-éducateur. Ce ne sont pas des années perdues, bien au contraire, cela m’a été bénéfique pour prendre confiance en moi.

En octobre 2008, je passe le concours d’Aide Médico Psychologique. Je fais le choix d’intégrer la formation d’Aide Médico Psychologique car c’est la première qualification dans la filière éducative. Et j’allais me diriger vers un travail que j’appréciais. Cela a pris un peu de temps, mais, petit à petit, j’ai pris confiance en moi, et j’ai pris de l’assurance.

Je suis rentrée en contrat de professionnalisation en janvier 2009, dans une maison de retraite privée accueillant des personnes âgées autonomes, en perte d’autonomie ou dépendantes.

Grâce à la formation, j’ai eu l’occasion d’acquérir les connaissances générales des différentes étapes du développement de l’être humain, j’ai appris à prendre en compte le vécu et l’histoire de la personne. J’ai bénéficié aussi d’un savoir général sur les pathologies, les handicaps et les dépendances et leurs conséquences sur la vie quotidienne et sociale de la personne. J’ai découvert les besoins fondamentaux de l’être humain, que leur satisfaction peut varier selon le temps, la culture et le développement de la société dans lesquels vivent les différentes personnes. J’ai appris à concevoir, à proposer et évaluer des activités individuelles ou en groupe. J’ai pu découvrir le cadre législatif du secteur médico-social, connaître les lois 1975, du 2 janvier 2002, du 11 février 2005.

J’ai appris à utiliser un langage plus technique, ce qui m’a permis de dialoguer avec l’équipe pluridisciplinaire (infirmière, médecin psychologue et aide-soignante…). Ainsi, peu à peu la communication s’est faite par l’utilisation de mots nouveaux.

Ma fonction en tant qu’élève était de développer mes aptitudes à me responsabiliser d’accompagner les résidents tant dans les actes essentiels de leur quotidien que dans les activités de vie sociale et de loisirs. D’établir une relation attentive et sécurisante pour prévenir et rompre l’isolement des personnes et essayer d’appréhender leurs besoins et leurs attentes afin de leur apporter une réponse adaptée, de maintenir leurs acquis et la stimulation de leurs potentialités.

J’ai travaillé

...

Télécharger au format  txt (14.3 Kb)   pdf (140.3 Kb)   docx (13.7 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com