LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Fiche de lecture Charles Goodwin

Fiche de lecture : Fiche de lecture Charles Goodwin. Recherche parmi 238 000+ dissertations

Par   •  13 Février 2020  •  Fiche de lecture  •  1 018 Mots (5 Pages)  •  28 Vues

Page 1 sur 5

Présentation du document

Nature du document

« La coopération au travail dans un aéroport », est la traduit d’un article de Charles GOODWIN et Marjorie Harness GOODWIN intitulé « Seeing as a situated activity : Formulating planes »

par Joseph Pascale. Cet article de recherche fait partie du livre Cognition and Communication at Work, publié en 1996 par la Cambridge University Press.

Les auteurs

Charles GOODWIN est un linguiste américain et un des pionniers de l’analyse vidéo pour

l’interaction. Il est notamment reconnu pour essai intitulé « Professional Vision », son ouvrage le plus fréquemment cité, dans lequel il décrit le fait que la capacité de discerner ce qui

est important dans le contexte professionnel n’est pas une capacité naturelle, mais émerge

des pratiques des professionnels qui démontrent leur expertise. Son épouse, Marjorie Harness GOODWIN est une anthropologue américaine ayant travaillé sur l’organisation du langage et les interactions au sein de groupes d’enfants, de familles, ou de milieux professionnels.

Date et lieu de parution

La version originale de l’article a été publiée dans le numéro le livre Cognition and Communication at Work à Cambridge en 1996. La version française, traduite de l’anglais par Pascale JOSEPH a été publiée dans la revue Réseaux. Communication - Technologie - Société l’année suivante, en 1997.

Mots-clefs

— Structure

— Interférences

— Apprentissage

— Processus cognitifs

— Perception

— Avions

— Pratique située

— Réseau

— Usage du langage

— Représentations

— Pertinence

— Artefacts

I

Fiche de lecture

Structure de l’article

— Explication du contexte et de l’intérêt de la démarche

— Voir un avion comme entité organisationnelle pertinente : Présentation de représentations professionnelles donnant une signification aux objets, impactés par la façon dont le travailleur se positionne au sein de son milieu d’activité, par son environnement (consistant ici en la façon dont est organisé l’aéroport), et des moyens mis à

sa disposition. Présentation de l’exemple d’un employé qui se voit chargé de monter

distribuer des cargaisons de bagages dans les soutes de différents avions.

Chaque avion, chaque bagage, est inséré dans l’organisation du réseau. Afin d’être capable de réaliser son travail, l’employé a recours à une fiche complexe qui va modifier

sa perception de l’environnement de la piste. L’élaboration de cette fiche est effectuée par d’autres employés travaillant au sein de la même structure organisationnelle.

La différence des perspectives des membres de l’organisation induit une pertinence

différente des informations pour chacun d’eux (exemple : le bagagiste s’intéresse à

l’avenir des avions, la personne chargée de la maintenance s’intéresse à leur passé).

— La relation réflexive entre parler et voir via des outils : On trouve ici l’idée que le

milieu d’action, le contexte, est au centre du déroulement du phénomène étudié, il

convient donc d’en analyser l’influence sur le discours professionnel dans une conversation.

L’exemple choisi est celui d’une conversation entre Julie (centre d’opérations) et un

pilote. Il en ressort une organisation séquentielle voire procédurale (identification,

reconnaissance, instructions, demande d’information). Le discours et la prise d’informations permettent de désigner les outils à utiliser, il y a une simultanéité entre le

discours (question du pilote) et l’action (Julie n’attend pas que le pilote ait terminé de

formuler son interrogation pour commencer à utiliser l’outil qui lui permettra d’accéder à sa requête). Lors de la formulation de la question et de la réponse,

...

Télécharger au format  txt (7.5 Kb)   pdf (39.8 Kb)   docx (11.4 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com