LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

L’estime de soi, qu'est-ce?

Dissertation : L’estime de soi, qu'est-ce?. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  7 Novembre 2014  •  2 749 Mots (11 Pages)  •  4 853 Vues

Page 1 sur 11

L’estime de soi

Définitions

Estime de soi

L’aptitude d’éprouver un sentiment favorable à son endroit, lequel naît de la bonne opinion que la personne a d’elle-même et de la valeur qu’elle se donne (Fourgeyrollas, Cloutier, Bergeron, Côté, et St-Michel, 1998, p.82).

L’estime de soi serait un baromètre de notre relation avec les autres, un baromètre psychologique construit en nous pour nous aider à détecter et pour nous pousser à éviter la menace du rejet social (Leary, 1995).

C’est un regard global sur soi qui correspond à un jugement de sa valeur en tant que personne (Paradis et Vitaro, 1992).

L’estime de soi est l’évaluation individuelle de la divergence entre l’image de soi et le soi idéal (Lawrence, 1988).

Valeur qu’un individu s’accorde globalement (Legendre, 1993).

Chaque individu se fait une idée de lui-même. Cette image de soi, qui est fortement influencée par tous les changements sociaux, se construit au fil des années et n’est jamais acquise pour toujours (Duclos, Laporte et Ross, 1995).

L’estime de soi réfère à la valeur que l’on se donne soi-même dans différentes sphères de notre vie et le sentiment que l’on a de notre dignité; si l’on se sent «digne» : digne d’être aimé, de réussir, etc. (Laporte, 1997)

Concept de soi

Ensemble des perceptions et des croyances qu’une personne a d’elle-même, ainsi que des attitudes qui en découlent (Legendre, 1993).

Situation pédagogique

L’estime de soi, propre à une situation pédagogique, s’appelle le moi scolaire, lequel est directement relié à la réussite ou non à des apprentissages (Legendre, 2000).

Origine

Difficulté d’acceptation d’une personne dans son milieu.

Fondée sur la façon dont on perçoit ses capacités et sa valeur en tant qu’être humain.

Modèle théorique du concept de soi selon Lawrence (1988)

Modèle théorique du concept de soi selon Harter(1982) et Lawrence (1988)

Ici, il est question du modèle théorique du développement de l’estime de soi en classe adaptée par Harter (1982) et Lawrence (1988). Pour Lawrence (1988) l’estime de soi se définit par l’évaluation individuelle de la divergence entre l’image de soi et le soi idéal. Pour lui, l’enfant doit être en mesure de percevoir et d’évaluer ses caractéristiques et son potentiel personnels. À l’aide des travaux de Harter, portant plus particulièrement sur la perception et l’évaluation des caractéristiques personnelles d’un enfant, il tire une certaine conclusion. L’enfant qui s’évalue de façon négative au niveau de ses compétences dans un domaine particulier, n’affecte pas pour autant le sentiment global de satisfaction qu’il peut ressentir par rapport à sa valeur personnelle.

L’estime de soi selon Branden (1969,1971) dans Legendre (1993)

Causes

Ce qui nuit à l’estime de soi

- Le pauvre estime de soi des parents ou des enseignants;

- L’inconstance dans l’application de la discipline;

- L’ambivalence;

- La surprotection;

- Le laisser-faire;

- Les mots qui blessent;

- Les critiques constantes des proches et des amis;

- Le découragement devant les difficultés;

- Les attentes trop ou pas assez élevées;

- Le manque de plaisir et de complicité avec les enfants;

- L’abus physique;

- La mésadaptation sociale;

- L’échec personnel;

- L’échec scolaire;

- Etc.

Caractéristiques

À retenir de ce modèle:

- le concept de soi est composé de plusieurs dimensions;

- les différentes dimensions du concept de soi n’ont pas toutes la même importance d’un individu à l’autre; il existe ainsi des perceptions très importantes, appelées perceptions centrales, comparativement à d’autres qui le sont beaucoup moins (les perceptions secondaires);

- le concept de soi s’organise autour de cinq grandes régions fondamentales appelées structures, elles-mêmes divisées en régions plus restreintes (les sous-strucutres) subdivisées à leur tour en éléments plus spécifiques (les catégories);

- le concept de soi évolue avec l’âge;

- les variations du degré d’importance des perceptions de soi permettent d’identifier des groupements de perceptions qui sont des caractéristiques à des périodes particulières et identifiables sous forme de stades développementaux

Modèle expérientiel-dévelopemental du concept de soi selon L’Écuyer (1978)

STRUCTURE Sous-strucutre Catégories

SOI MATÉRIEL Soi somatique Traits et apparence physique

Condition physique et santé

Soi possessif Possession d’objets

Possession de personnes

SOI PERSONNEL Image de soi Aspirations

Énumération d’activités

Sentiments et émotions

Goûts et intérêts

Capacités et aptitudes

Qualités et défauts

Identité de soi Dénominations simples

Rôles et statut

Consistance

...

Télécharger au format  txt (20.3 Kb)   pdf (188 Kb)   docx (18.4 Kb)  
Voir 10 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com