LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La Motivation

Mémoire : La Motivation. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  21 Mai 2012  •  2 371 Mots (10 Pages)  •  3 617 Vues

Page 1 sur 10

Théories de la motivation

A- Différentes définitions de la motivation

- Etymologie et rôles principaux de la motivation

L’étymologie du mot motivation vient du latin « movere » qui signifie se déplacer, être en mouvement. Cela signifie que la motivation est supposée être le début et la source de tout mouvement ou activité.

Elle est conçue comme ayant trois rôles importants :

- La motivation est le moteur qui assure le démarrage d’une activité (par exemple l’activité d’apprentissage)

- elle indique la direction de l’activité

- elle assure la persévérance vers l’objectif visé, ce qui est nécessaire pour surmonter les difficultés qui pourraient apparaître au cours de travail

Sans cette motivation, tout apprentissage est impossible.

En partant de là, les définitions de la motivation sont multiples, et correspondent à plusieurs écoles. Nous présenterons quelques une de ces définitions qui permettront de clarifier les différentes dimensions de ce terme très large.

- Différentes perspectives

- Les premières définitions de la motivation font appel aux notions d’énergie, de force et d’élan.

Elles mettent en relief l’aspect dynamique de la motivation, comme le suppose l’étymologie du mot.

Ci-après les définitions de la motivation selon quelques auteurs qui partagent cette perspective :

- Pantanella : Motivation = Energie qui nous fait courir

- Aubert : Motivation = Starter, moteur de la démarche vers… ce qui pousse à…

- Decker : Motivation = Source d’énergie psychique nécessaire à l’action

- Auger et Bouchelart : Motiver = stimuler, donner du mouvement

- Pour d’autres chercheurs, la motivation se situe dans la recherche de satisfaction :

- Decker : Motivation = recherche préférentielle d’un certain type de satisfaction externe

- Pour les behavioristes (Perez Minsel et Wimmer) l’action de motiver quelqu’un consiste à utiliser et renforcer les impulsions propres de la personne à éduquer pour se rapprocher d’un objectif éducatif ou pédagogique concret. Ceci suppose que c’est quelqu’un qui motive, par une action extérieure réalisée par un motivateur.

Dans ces trois premières définitions, la motivation est définie comme étant extérieure à la personne apprenante. L’apprenant est donc comme mu par des forces étrangères supérieures à sa propre volonté.

- Par la suite, les cognitivistes vont insister sur l’engagement du sujet dans le processus motivationnel. Pour eux, la motivation fait partie du système métacognitif de l’élève :

- La motivation est définie comme l’engagement, la participation, et la persistance de l’élève dans une tâche.

- La Garanderie : la motivation est la raison de choisir dans laquelle la conscience se reconnaît, que la conscience se fait sienne. Une personne est donc motivée lorsqu’elle a conscience de motifs et que ces motifs sont l’objet de son choix.

- Les modèles sociocognitifs insistent sur l’interaction entre les facteurs personnels, comportementaux et environnementaux, comme quoi le comportement de l’individu dépend de facteurs internes qui ont leur origine dans l’environnement.

- Vallerand et Thill : La motivation est l’ensemble de forces internes et/ou externes produisant le déclenchement, la direction et la persistance du comportement

- Nuttin ajoute au concept de motivation un cadre systémique, donnant de l’importance à la dimension essentielle de la relation entre l’individu et son environnement :

- La motivation est considérée comme étant « l’aspect dynamique de l’entrée en relation d’un sujet avec le monde. C’est la direction active du comportement vers certaines catégories préférentielles de situations ou d’objets. »

- D’autres auteurs mettent en évidence l’importance du but dans la dynamique motivationnelle :

- Nuttin : la motivation est toute tendance affective, tout sentiment susceptible de déclencher et de soutenir une action dans la direction d’un but  Un sujet en situation agit sur un état de choses perçues (situation actuelle) en vue d’un état de choses conçu (but) qui se réalise plus ou moins dans un effet atteint (résultat).

- Levy Leboyer : la motivation est le processus qui fait naître l’effort pour atteindre un objectif et qui relance l’effort jusqu’à ce que l’objectif soit atteint.

- Synthèse :

Différentes définitions existent lesquelles, si elles sont rassemblées, prennent en considération les notions d’énergie, de stimulations du milieu, de direction vers un but, de sujet et de conscience propre.

Une définition a été retenue par Vianin dans son livre la motivation scolaire comment susciter le désir d’apprendre qui met en jeu l’ensemble des facteurs précédemment mentionnés:

« Le concept de motivation englobe les motifs conscients et les mobiles inconscients, les besoins et les pulsions d’origine biologique, les réactions affectives aux stimulations issues du milieu ou du sujet lui-même. Toute activité a besoin d’une dynamique -qui procède des motivations- et celle-ci se définit par une énergie et une direction » .

B- Facteurs influençant la motivation

Certaines études se sont intéressées aux caractéristiques personnelles des élèves (engagement cognitif, sentiment de compétence, motivation, rendement) qui sont associées à la qualité de leurs apprentissages scolaires; alors que d'autres ont plutôt ciblé leurs états émotifs (anxiété, dépression…)

De façon générale, ces études suggèrent que les élèves qui sont engagés cognitivement dans l'exécution d'une tâche, qui

...

Télécharger au format  txt (16.7 Kb)   pdf (173.8 Kb)   docx (15.7 Kb)  
Voir 9 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com