LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse D'un Atelier D'éducation Thérapeutique En pédopsychiatrie

Mémoire : Analyse D'un Atelier D'éducation Thérapeutique En pédopsychiatrie. Recherche parmi 233 000+ dissertations

Par   •  11 Novembre 2013  •  1 434 Mots (6 Pages)  •  1 201 Vues

Page 1 sur 6

Analyse d'un atelier d'éducation thérapeutique en pédopsychiatrie

Un hôpital de jour est un établissement accueillant des enfants âgés de 3 à 10 ans présentant des troubles psychologiques. Les enfants sont accueillis à temps plein et d'autres sont accueillis en séquentiel (matin à l'école et l'après midi hôpital de jour avec le déjeuner). Parmi eux, certains enfants présentent des troubles autistiques nécessitant une prise en charge personnalisée avec des ateliers thérapeutiques bien spécifique (atelier comptines, atelier histoire, atelier pâte à modeler, etc...). Au cour de mon stage, un petit garçon âgé de 5 ans présentant des troubles autistiques a participé à un atelier d'éducation thérapeutique intitulé "lavage des mains". Au cour de l'analyse, je reviendrai sur la méthode utilisée par l'équipe soignante pour aborder cet atelier et sur son déroulement. Mais dans un premier temps, j'aborderais l'autisme et les différents signes cliniques de cette pathologie.

L'autisme appartient à la famille des troubles envahissants du développement. Des difficultés marquées dans trois domaines sont observées chez les personnes atteintes d'autisme. Il y a les interactions sociales, la communication et les intérêts. Elles ont des difficultés à entrer en relation avec les autres ; elles s'isolent. Souvent leur regard est fuyant. Quand elles s'intéressent aux autres, elles le font de manière étrange et inadaptée. L'engagement vers un jeu spontané de faire semblant leur est pratiquement impossible. Au niveau du langage, elle s'exprime très peu et peuvent revenir de façon incessante sur un sujet particulier ou répéter les mêmes phrases ou mêmes mots. La conversation avec autrui est difficile. Le changement les perturbe beaucoup. Il leur faut un cadre de vie stable (lieu, mobilier, horaires,...). Les notions abstraites leur sont étrangères. La généralisation est difficile pour eux et tout apprentissage ou scolarité pose des difficultés et nécessite des interventions adaptées. Des gestes stéréotypés sont aussi remarqués (grimaces, balancement, démarche anormale, battements des jambes...). Les personnes atteintes d'autisme ont des centres d'intérêts restreints, stéréotypés et répétitifs.

Le petit garçon que je prends en charge pendant mon stage est âgé de 5 ans. Il est accueilli depuis 1 mois à l'hôpital de jour. Il se rend à l'hôpital de jour 3 fois par semaine pour différents ateliers thérapeutiques (atelier comptines, psychomotricité, atelier histoires). Il est atteint de troubles autistiques depuis l'âge de 2 ans et demi. Il présente des difficultés à aller vers les autres (soignants et enfants), joue souvent au même jeu (voitures), a des difficultés de concentration et d'attention. Parfois, il ne comprend pas les consignes qu'on lui donne et il est parfois passif.

Nous sommes le mardi 16 avril 2013, il est 11 h30. il est proposé au petit garçon un atelier "lavage des mains" d'une durée de 20 minutes. L'atelier se déroule dans les toilettes pour enfant de la salle récréatif. L'atelier est animé par moi-même et une infirmière. Le but de l’atelier n'est pas seulement de lui apprendre à se laver les mains mais de prendre conscience de son corps, de la sensation de l'eau sur sa main, et il permet l'apprentissage d'un certain nombres d'étapes à respecter dans le bon ordre (ouvrir le robinet, mettre la main sous l'eau,...). La méthode utilisée pour cet atelier est la méthode teacch. Elle repose sur le principe selon lequel il ne faut pas se battre contre l'autisme mais travailler avec lui. L'objectif est de rendre l'individu autonome et apte pour la vie en société. A long terme, le but poursuivi réside dans le développement des compétences et dans l'épanouissement des besoins humains fondamentaux (dignité, sentiment de sécurité, activités utiles, confiance en soi,...). Le programme a développé un concept : la culture de l'autisme. Cela signifie qu'il y a d'abord une observation de l'enfant autiste afin de rechercher ses difficultés pour mieux adapter les apprentissages.

En effet, avant de mettre en place cet atelier, il est indispensable de connaitre la capacité de l'enfant et les difficultés qu'il peut rencontrer dans cet acte de la vie quotidienne. Nous avons pu l’observer au cours de cet acte. Nous avons pu observer que cet enfant oublie certaines étapes durant le lavage des mains comme par exemple mettre du savon ou encore s'essuyer les mains. Par contre, il sait qu'il doit ouvrir le robinet et le fermer à la fin. L'utilisation des pictogrammes permettra à l'enfant de visualiser les différents gestes qu'il doit respecter pour se laver les mains.

Pour effectuer cet atelier,

...

Télécharger au format  txt (9.2 Kb)   pdf (109.9 Kb)   docx (11.4 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com