LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

LES RAPPORTS DE FORCE INTERNATIONAUX ET LA GEOPOLITIQUE DES ESPACES MARITIMES.

Analyse sectorielle : LES RAPPORTS DE FORCE INTERNATIONAUX ET LA GEOPOLITIQUE DES ESPACES MARITIMES.. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  8 Novembre 2016  •  Analyse sectorielle  •  1 498 Mots (6 Pages)  •  1 150 Vues

Page 1 sur 6

LES RAPPORTS DE FORCE INTERNATIONAUX ET LA GEOPOLITIQUE DES

ESPACES MARITIMES

Objectif :

Etablir les interactions entre géopolitique et Relations Internationales

Raisonner à plusieurs échelles, notamment en ce qui concerne les conflits maritimes

Voir le rôle de la mer dans l’évolution des Relations Internationales, notamment la

mondialisation et l’émergence de nouvelles puissances

-La géopolitique est un instrument essentiel pour comprendre l’évolution des rapports entre

les sociétés humaines à travers la perception que possède chacune de son espace ainsi que

des espaces qui l’entourent. Elle sert également à dégager des actions possibles sur la base

de ces perceptions.

-Dans cette optique, la géopolitique est un outil essentiel pour l’armée en général et la

marine en particulier:

Pour l’armée en général, elle permet de retranscrire une série de visions complexes sur

une carte afin d’obtenir une image plus claire d’une situation.

Pour la marine en particulier, elle permet de prendre en compte toutes les forces qui

s’exercent autour de flux maritimes stratégiques.

-L’analyse géopolitique suppose deux grandes distinctions :

Entre la géopolitique interne (représentation que l’on a de son propre espace) et la

géopolitique externe (représentation que l’on a des espaces environnants), l’une

influençant bien évidemment l’autre.

Entre les différentes échelles d’analyse. Un problème géopolitique n’est que rarement

lisible à une seule échelle, qu’elle soit locale, régionale ou internationale. Au

contraire, il est le résultat d’une interaction entre ces différentes échelles. Le terme de

« mondialisation » ne doit pas nous pousser à privilégier l’échelle mondiale, même si

celle-ci constitue un point de départ de l’analyse.

-

A travers une analyse géopolitique, ce cours aura pour but de donner des éléments de

réponse à la question : en quoi les espaces maritimes sont-ils au coeur des nouveaux

rapports de force internationaux, c’est-à-dire :

Au coeur de la mondialisation ?

Au coeur de la hantise des « nouvelles menaces » ?

Au coeur de l’émergence de nouvelles puissances ?

1

 

1.

La mondialisation ou la maritimisation des Relations Internationales ?

a.

La mer au coeur d’échanges en développement

-Pour comprendre le poids de l’enjeu maritime dans la mondialisation (qui est la donnée

majeure des Relations Internationales), certaines images sont à mémoriser.

Poids écrasant de la mer dans les échanges mondiaux. La mer représente1 :

  70% de la surface de la terre

  90% des flux mondiaux de marchandises

  50% des flux pétroliers

On peut néanmoins constater que les flux ne sont pas également répartis à travers les

mers et les océans. Leur tracé relie en fait un certain nombre de grands terminaux qui

se trouvent majoritairement sur l’hémisphère nord, ce qui ouvre immédiatement le lien

entre la mer et la question de l’inégalité de fait entre les Etats et les territoires.

1 Ajoutons quelques données pour l’Europe : la mer représente 90% du commerce extérieur de l’UE, tandis que

350 millions de passagers et 3,5 milliards de tonnes de marchandises passent chaque année par les ports et les

voies maritimes européens.

2

 

b.

La mer : le foyer de « nouvelles menaces » ?

-La question des « nouvelles menaces » en mer est très largement débattue. Elle est

intimement liée à celle des acteurs non-étatiques. L’ampleur des conséquences qu’aurait la

réalisation d’une de ces menaces justifie pleinement le caractère mondialisé qu’on leur

prête. Un rapport de l’Assemblée Parlementaire de l’OTAN de 2010 citait parmi ces

menaces maritimes :

Le terrorisme : USS Cole, Limburg ainsi que la crainte d’une attaque contre les flux

énergétiques qui remettrait entièrement en jeu l’interdépendance dans ce domaine.

Le transport d’armes, et notamment de matériaux nécessaires à la fabrication d’ADM

(réseau Qhan par exemple).

Le trafic de drogue, d’êtres humains et d’immigrants.

3

 

La piraterie, qui est liée à la problématique des conflits locaux et des Etats faillis (cas

de la Corne de l’Afrique et de la Somalie).

L’environnement, notamment la survie de l’environnement océanique face à la

pollution : quelles conséquences sur les ressources.

A l’avenir : l’ouverture de nouvelles voies navigables dans le Grand Nord et les

conséquences que cela impliquerait pour les grands flux mondiaux.

-

Plusieurs cartes peuvent nous aider à visualiser le rôle central de la mer dans

l’approche sécuritaire qui a été celle des Relations Internationales dans les années

2000.

Une image générale : la mer comme flux de conflits et de tensions

4

 

Une approche thématique : la piraterie Une approche thématique : la piraterie

-Cette corrélation entre la mer et les nouvelles menaces a abouti au développement (dans le

...

Télécharger au format  txt (10.1 Kb)   pdf (50.7 Kb)   docx (13.5 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com