LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

L'artisan d'Alain

Commentaire de texte : L'artisan d'Alain. Recherche parmi 259 000+ dissertations

Par   •  6 Mai 2021  •  Commentaire de texte  •  1 280 Mots (6 Pages)  •  55 Vues

Page 1 sur 6

Alain, de son vrai nom Émile-Auguste Chartier est un philosophe français du 20ème siècle. Ce texte provient de son œuvre intitulée système des beaux-arts qui porte à une réflexion sur l’art et la culture, deux concepts philosophiques qui s’appuient sur la représentation esthétique d’une chose par une personne. Dans cet extrait, il s’intéresse à ce qui distingue le véritable artiste de l’artisan. Il cherche à redéfinir ces deux notions qui désignent des personnes qui imaginent et qui crées mais qui, finalement, sont bien différentes. L’auteur se demande donc, qu’est ce qui définit un artisan ? En quoi l’artiste diffère-t-il de l’artisan ? Dans cette analyse, nous allons donc voir dans la première partie de cet extrait qu’Alain s’intéresse aux caractéristiques de l’artisan. Puis dans la seconde partie, il se concentre sur la différence spécifique que possède l’artiste par rapport au simple artisan.

Pour commencer son texte, Alain nous parle des méthodes de l’artisan en faisant une assimilation entre l’artisan et l’industrie. Il rappelle tout d’abord le sujet de cet extrait avant d’expliquer que, dans l’industrie, toute est réglé d’avance, rien n’est donc spontané. L’artisan vise une finalité précise et déterminée. Il connaît chaque étape nécessaire à la réalisation de l’idée qu’il a d’abord imaginée. En effet, quand il se lance dans la fabrication d’un objet, il sait déjà quelle sera la finalité et à quoi ressemblera le résultat final. Il n’est donc pas libre car il suit un schéma. Selon l’auteur, la création de l’artisan est impossible sans une idée qui règle sa réalisation qui en devient presque mécanique d’où l’utilisation du terme « exécution ».

Par ailleurs, Alain continue son texte en expliquant qu’il peut arriver que la finalité de la création de l’artisan soit différente de ce qu’il avait auparavant imaginé. En effet « l’œuvre souvent, même dans l’industrie, redresse l’idée en ce sens que l’artiste trouve mieux qu’il n’avait pensé dès qu’il essaie ». Donc finalement, même avec ces schémas, il peut arriver que l’artisan puisse avoir un résultat différent de son imagination au départ. Il serait donc impossible de tout prévoir selon l’auteur qui appuie son idée en affirmant que ce phénomène arrive même dans l’industrie où chaque étape du processus est calibré à l’avance. En ce sens, pour Alain, lorsque l’œuvre dépasse les attentes de l’artisan, il devient un artiste car il peut rectifié « par éclair » ses pensées de manière instinctive. On comprend donc que même dans le travail de l’artisan, il reste une part d’irrationalité irréductible mais qui resterait éphémère. C’est pourquoi l’œuvre de l’artisan n’est pas une œuvre d’art

Ensuite, Alain va continuer dans cette idée en allant encore plus loin. Il distingue un cas ou l’art n’intervient à aucun moment, il s’agit de l’œuvre mécanique. Pour lui, comme la création de l’artisan consiste à la représentation d’une idée dans une chose, il est possible de reproduire cette chose un grand nombre de fois et donc même si l’idée de l’artisan est unique, comme elle est conceptualisée, l’objet qu’on obtiendra à la suite de cette idée ne sera pas unique. Ainsi, « une machine bien réglée d’abord ferait l’œuvre a mille exemplaire » l’industrie rendrait donc la production d’une œuvre à l’infini possible, l’œuvre devient donc banale. La reproductibilité serait donc une caractéristique de l’artisan, et c’est sur ce point précis que reposerait la véritable différence entre l’artiste et le simple artisan.

Dans cette première partie du texte, le philosophe Alain définit l’artisan comme étant un individu qui crée seulement à partir d’une idée qui

...

Télécharger au format  txt (7.7 Kb)   pdf (39.5 Kb)   docx (9.6 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com