LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Dissertation de Philosophie

Dissertation : Dissertation de Philosophie. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  23 Septembre 2015  •  Dissertation  •  880 Mots (4 Pages)  •  728 Vues

Page 1 sur 4

LEBRETON                                                  Dissertation de Philosophie

MATTHIS

TSTMGA

Ce texte a été écrit par H. Arendt, une philosophe allemande. C’est un extrait de son livre « Conditions de l’Homme moderne » paru en 1951. Cet extrait présente la spécificité des œuvres d’art, vu par l’auteur comme des objets à part entière notamment par leur temporalité. A travers ce texte l’auteur veut nous prouver que les œuvres d’art ne sont pas de simples objets et qu’ils ne doivent pas être assimilés à des objets d’usage ordinaires. Arendt distingue, dans cet extrait,  les différents objets fabriqués par l’homme.

Selon Arendt comment se différencient les objets et quelles sont leur particularités ?

Nous verrons dans un premier temps l’art dans le temps puis dans une seconde partie nous nous demanderons si l’objet d’art est utile ? Et enfin nous ferons la confrontation entre les objets.

D’après l’auteur, les œuvres d’art font partie des objets offrant une stabilité aux humains. Les œuvres d’art ne sont pas des objets consumables, ils ne sont pas présent pour répondre à un besoin physiologique, ne sont pas destinés à être «abimés » par l’usure. Le fait que les œuvres d’art ne sont pas destinés à une certaine usure, démarque ces objets de tous les autres, qui sont eux destinés à être condamné et ainsi disparaitre. En effet, les œuvres d’art ne se plient donc pas à la société de consommation car ils sont non-consommables. Ils ont la particularité d’être durable dans le temps soient « immortels» bien qu’ils soient créés par un mortel. Par exemple une peinture de Pablo Picasso continue de « vivre » après la mort du peintre, de son créateur, car elle suscite aujourd’hui de l’admiration ce qui a pour conséquence que son créateur est comme toujours présent aujourd’hui grâce à son œuvre d’art. L’objet d’art est ainsi un objet important de la stabilité humaine, car celui-ci traverse les époques, raconte le passé, contrairement, à l’homme qui lui biologiquement n’a pas le pouvoir de traverser le temps et de vivre pendant plusieurs décennies, plusieurs siècles. Les objets du quotidien et consommable ont pour destinés la destruction. L’objet d’art, durable, relie les humains entre eux, il est comme un intermédiaire entre ceux qui font de lui un objet « spectaculaire » : Ils assurent un lien entre les époques et font qu’il y a un monde unifié. Selon Arendt les œuvres d’art sont comme invulnérables car le temps ne les abiment pas, il les bonifie parfois. Elle considère aussi que l’œuvre d’art est un dépassement de son créateur, c’est-à-dire qu’un être mortel puisse accéder à une forme d’immortalité par le biais de ses création.

Arendt met en avant la durabilité des œuvres d’art. La permanence dans le temps des objets d’art se justifie par le fait qu’ils sont eux-mêmes inutils, ils ne peuvent pas être usés ou consommés par l’homme car celui-ci ne représente aucun de ses besoin, contrairement a une chaise, par exemple, qui elle s’abime à cause d’être utilisé. Les œuvres d’art ne peuvent donc jamais ^être dépassées ou remplacées par un autre objet, elles ont uniques. Selon l’auteur, l’œuvre d’art n’a pas besoin de servir à l’intérêt des humains où à satisfaire leurs besoins pour justifier leur présence ; chaque homme éprouve ou non un lien avec l’objet d’art : c’est-à-dire qu’elle « parle » à qui voudrait l’entendre. En effet selon Arendt, l’œuvre d’art ne sert à rien d’autre qu’à elle-même. L’objet d’art n’est proprement pas utile à l’homme, en lui-même, car celui-ci n’entre pas dans le domaine vital de l’humain. L’homme peut donc s’en passer. Mais à travers lui son auteur a la capacité de s’exprimer et de perdurer dans le temps.

...

Télécharger au format  txt (5.3 Kb)   pdf (89.3 Kb)   docx (168.7 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com