LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les sources grecques et biblique de la genèse de l'ordre politique

Résumé : Les sources grecques et biblique de la genèse de l'ordre politique. Recherche parmi 233 000+ dissertations

Par capucineschriqui  •  28 Décembre 2019  •  Résumé  •  529 Mots (3 Pages)  •  27 Vues

Page 1 sur 3

CHAPITRE 1 : LES SOURCES GRECQUES ( Aristote et Platon) et biblique de la genèse de l’ordre politique

  1. Les sources grecques de la genèse de l’ordre politique
  1. Platon

Platon : fait parler Socrate ;  (livres) 5 à 7 une communauté politique ne peut être possible sans gouvernant ; 8 à 9 il s’intéresse aux formes de régime politique.

 

Question de la justice :

Socrate # sophiste 

Sophiste :il n’a a pas de définition de la justice, ce qui compte c’est qu’on se donne par la police les apparences de la justice , paraitre juste, la justice peut être redéfinit, refus de norme absolue )

Socrate : il répond , qu’il y a une dentition possible et nécessaire et on peut se tenir à une seule convention, une définition universelle de la justice. Si définition la justice ne peut être une seule apparence mais une nature qui lui es propre, un concept en soi . On voit tout de suite que le Platonisme porte un déni radical sur le fait que le monde sensible et le monde réel mais qui cache la vraie réalité qui est dans la nature. Les hommes sont portés de rechercher du bien , dans sa mise en œuvre et passe donc dans la justice. On est dans une norme universelle. Il existe une justice en soit, la norme est en nous.

La recherche du bien -> chercher dans la justice. La justice est un bien en sois donc elle ne peut pas se limiter à des contextes ou situations. Chacun doit avoir sa juste place dans la communauté politique. Les fonctions correspondent aux aptitudes que nous avons en nous. Il y a une hiérarchie des choses. Si la justice est une norme absolue il faut aller rechercher la justice chez les individus. La justice est en nous, si l’individu n’est pas juste avec lui-même cela ne marche pas plus grandes échelles.

Question de la vertu :

  • Platon parle de 3 grandes vertus :

                           1)la sagesse ( celle du philosophe) : celle qui attrait au gouvernement de la communauté politique, il faut un certain type d’Ho qu’ils disposent de cette vertu la connaissance philosophique. Il va considérer que la vertu de sagesse soit théorique mais Platon identifie aussi PHRONÉSIS , la sagesse pratique, l’art de gouverner concrètement. Les philosophes sont les seuls à pouvoir gouverner ( le bien, le beau, le vrai) ( la + élève , tout le monde ne peut pas y accéder )

                          2) Le courage : ce qui défende la communauté politique ( armée ), la justice qui pourrait être menacer par des ennemies

                          3)La tempérance : une psychologie de l’individu qui maitrise ses passions, l’irrationnel s’empare de la raison

La justice passe par des vertus , la communauté s’hiérarchise.

...

Télécharger au format  txt (2.7 Kb)   pdf (28.2 Kb)   docx (8.5 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com