LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Éthique De La Guerre Juste, Une guerre peut-elle être juste ?

Rapports de Stage : Éthique De La Guerre Juste, Une guerre peut-elle être juste ?. Recherche parmi 263 000+ dissertations

Par   •  5 Mars 2013  •  3 102 Mots (13 Pages)  •  816 Vues

Page 1 sur 13

ETHIQUE DE LA GUERRE JUSTE

Sujet : Choisissez les thèmes de deux ou trois des séances de la liste, et indiquez et analysez avec précision les divers liens que l’on peut établir entre ces deux ou trois thèmes précis. »

Thèmes choisis : Thème 1 : Une guerre peut-elle être juste ?

Thème 2 : La cause juste

La théorie de la guerre juste pourrait être présentée comme un modèle de pensée et un ensemble de règles qui tentent de définir en quelles circonstances une guerre peut être moralement acceptable. Il semble en effet que dans la théorie de la guerre juste, la guerre ne soit jamais un bien, mais un mal qu’il faut éviter ; dès lors, il ne va pas de soi qu’une guerre puisse être juste. Elle résulte de violence et ces deux idées semblent être incompatibles. La question qui se pose dans l’éthique de la guerre juste est de savoir si des critères peuvent être déterminés pour qualifier une guerre juste. En cela, la théorie se divise en trois catégories : le jus ad bellum, le droit pour la guerre ; le jus in bello, le droit qui s’applique pendant la guerre ; le jus post bellum, le droit après la guerre.

Nous avons choisi de traiter le sujet en mettant en rapport deux thèmes du jus ad bellum, qui concerne les critères d’entrée en guerre. Le premier est thème, qui pose la question de savoir si une guerre peut être juste, repose sur les théories de Saint Augustin, Saint Thomas, Vitoria, et Grotius ; le second thème, qui traite de la cause juste, repose sur les textes de Grotius, Walzer, et Vitoria.

Nous tenterons donc d’établir les liens qui unissent ces deux thèmes mais également ces différents auteurs. Aussi, nous verrons d’abord ce qui peut permettre la guerre ; puis, nous montrerons quelles peuvent être les causes justes de la guerre ; enfin, nous examinerons les conditions d’une guerre juste.

Nous commencerons par poser un premier lien entre les deux thèmes, qui est celui de savoir ce qui peut permettre la guerre. Les textes que nous avons étudiés montrent que ce qui peut permettre la guerre, c’est ‘abord le droit. Dans un premier temps, Grotius définit la guerre en reprenant Cicéron : la guerre, c’est « un débat qui se vide par la force » ; pour Grotius, la guerre est un état et non une action. Cela lui permet de poser la question de savoir si une guerre peut être juste ou non. Or, il apparaît que pour Grotius, une guerre peut être juste ; elle l’est car elle dépend du droit. Il définit alors le droit de différentes façons : le droit n’est pas ce qui est juste mais ce qui n’est pas injuste. Le droit est aussi la loi : c’est une « règle d’actions morale obligeant à l’honnêteté et impliquant nécessairement une obligation ». Puis, Grotius reprend la distinction aristotélicienne entre droit naturel et droit volontaire. Le droit naturel se rapporte à la « droite raison » : Le droit naturel se distingue du droit humain mais aussi du droit volontaire divin, en cela que les actes du droit naturel sont prescrits ou défendus par dieu en raison de leur nature elle-même et non en raison de la volonté même de dieu. Le droit naturel ne peut être changé par dieu, il semble être chez Grotius immuable et premier. Aussi, il semble donc que la guerre, pour Grotius, ne soit permise que si elle se conforme au droit naturel, tel qu’il est définit ici. On retrouve cette implication du droit dans la guerre chez Walzer : Celui-ci se demande ce qu’est une injustice. L’injustice consiste à violer un droit. Il n'y a pas d'opposition entre le droit naturel et ce qui est institué. Dès lors, il apparait que les vices font partie de la nature de l'homme, ce qui génère des discordes; pour éviter les discordes qui sont causes de guerre, la meilleure solution est de partager sans qu'il y ait de différends. Cela fait partie du droit naturel car cela relève de la nature de l'homme. On retrouve donc l’idée selon laquelle ce qui est injuste, c’est la non-conformité au droit ; dès lors, une guerre est juste si elle ne viole pas de droit. En revanche, Walzer se distingue de Grotius en cela qu’il intègre le droit naturel à la nature de l’homme, ce qui n’est pas le cas chez Grotius. La guerre juste est donc nécessairement liée au droit, et plus particulièrement au droit naturel. Grotius ; comme Walzer, s’accordent sur ce principe et semblent le placer comme condition première de la guerre juste.

Pour autant, le droit naturel n’est pas le seul à pouvoir justifier une guerre qui soit juste. On trouve chez trois auteurs l’idée selon laquelle la guerre est aussi permise par le droit divin ; et qu’en cela elle est juste. D’abord, cette idée se trouve chez St Augustin. En effet, Saint Augustin introduit une première distinction entre la guerre « par passion » et la guerre dictée par dieu. Dieu sait ce qu’il commande, donc les guerres dictées par dieu ne sont ni à admirer ni à blâmer car il ne s’agit non plus de cruauté mais d’obéissance. Ce qu’il faut blâmer dans la guerre, c’est « le désir de nuire, l’envie cruelle de se venger, une animosité implacable et sans pitié, la fureur de la révolte, la passion de dominer ». Les guerres doivent alors entreprises « sous le commandement de dieu » afin de faire disparaître ces vices. La guerre est donc juste lorsqu’il s’agit d’un ordre divin, ou lorsqu’il s’agit de servir la loi divine. Par ailleurs, dieu a des raisons mystérieuses pour commander la guerre ou la paix : pour autant, cela reste un commandement divin auquel il faut obéir. Ainsi, Saint Augustin nous dit que dieu a toujours le droit de commander avec raison, et que les hommes ont le devoir d’obéir sans résistance à ces commandement divins. Aussi, si la guerre est ordonnée par dieu, alors il faut la faire, puisqu’elle est ordonnée par dieu alors elle est juste. Cette idée se trouve également chez Vitoria, qui reprend ainsi les arguments de Saint Augustin : la guerre est autorisée dans certains versets de la bible. La bible nous dit que la guerre est permise par la loi naturelle qui est-elle même permise par la loi divine. Qu’il s’agisse de la guerre défensive ou offensive les conclusions sont les mêmes. Enfin, dans le même sens, Grotius introduit dans le droit le droit volontaire divin, qui est issu de la volonté de dieu : une chose est juste parce que dieu l’a voulu et non n’est ordonnée par dieu parce qu’elle est juste.

...

Télécharger au format  txt (18.1 Kb)   pdf (170.1 Kb)   docx (13.8 Kb)  
Voir 12 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com