LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Explication d'un texte de Bergson: Qu’est-ce que le moi ?

Rapports de Stage : Explication d'un texte de Bergson: Qu’est-ce que le moi ?. Recherche parmi 279 000+ dissertations

Par   •  6 Mai 2013  •  1 265 Mots (6 Pages)  •  1 408 Vues

Page 1 sur 6

Qu’est ce que le moi ? Quelque chose qui paraît, à tort ou à raison, déborder de toutes parts le corps qui est joint, le dépasser dans l’espace aussi bien que dans le temps. Dans l’espace d’abord, car le corps de chacun de nous s’arrête aux contours précis qui le limitent, tandis que par notre faculté de percevoir, et plus particulièrement de voir, nous rayonnons bien au-delà de notre corps : nous allons jusqu’aux étoiles. Dans le temps ensuite, car le corps est matière, la matière est dans le présent, et, s’il est vrai que le passé y laisse des traces, ce ne sont des traces de passé que pour une conscience qui les aperçoit et qui interprète ce quel aperçoit à la lumière de ce quelle ce remémore. : la conscience, elle, retient ce passé, l’enroule sur lui-même au fur et à mesure que le temps se déroule, et prépare avec lui un avenir qu’elle contribuera à créer.[…] En résumé donc, à côté du corps qui est confiné au moment présent dans le temps et limité à la place qu’il occupe dans l’espace, qui se conduit en automate et réagit mécaniquement aux influences extérieures, nous saisissons quelque chose qui s’étend beaucoup plus loin que le corps dans l’espace et qui dure à travers le temps, quelque chose qui demande ou impose au corps des mouvements non plus automatiques et prévus, mais imprévisibles et libres : cette chose, qui déborde le corps de tous cotés et qui crée des actes en se créant à nouveau elle-même, c’est le « moi », c’est « l’ âme », c’est l’esprit

Thèse : L’esprit existe indépendamment du corps

Les propriétés de la conscience

Conscience et espace

Conscience et temps

Union âme et du corps

Dans ce texte extrait de L’âme et le corps, Bergson justifie la thèse que l’esprit et le corps ne sont pas réellement dissociable. Au cours de son texte, Il soutient une pensée dualiste et montre que l’âme agit séparément du corps dans l’espace et dans le temps mais que celle-ci peut pour autant agir sur le corps.

Dans un premier temps, Bergson énonce les propriétés de la conscience (jusqu’à « dans le temps »). Il montre ensuite le rapport entre la conscience et l’espace (de « dans l’espace d’abord » à « étoiles »), puis entre la conscience et le temps (de « Dans le temps » à « créer ») et termine par l’union entre l’âme et le corps.

Bergson commence par définir « le moi » c'est-à-dire l’esprit, l’âme ou encore la conscience. Il explique que c’est « Quelque chose qui paraît, à tord ou à raison, déborder de toute part le corps qui y est joint ». La conscience semble liée au corps mais « déborde », se détache de celui-ci à la fois. En effet, Bergson soutient ici une pensée dualiste tout comme le fait Descartes dans « Les Méditations Métaphysiques » qui se traduit par le fait que l’esprit se distingue du corps « dans l’espace aussi bien que dans le temps. ». La conscience semblerait donc indépendante du corps selon tout point de vue.

Si le l’esprit est indépendant du corps, si la conscience et le corps sont de nature différente, comment expliquer cette opposition d’un point de vue spatial ?

Bergson affirme dans sa deuxième partie « le corps de chacun d’entre nous s’arrête aux contours précis qui le limitent » et explique ensuite que contrairement à notre corps, notre conscience peut imaginer et donc se représenter, « voir » grâce à « notre faculté de percevoir » ce dont le corps ne peut atteindre : « nous rayonnons bien au-delà de notre corps ». La conscience est alors libre contrairement au corps qui est limité de part ses « contours

...

Télécharger au format  txt (7.4 Kb)   pdf (75 Kb)   docx (7.2 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com