LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Commentaire De Texte Alain La Perception

Dissertation : Commentaire De Texte Alain La Perception. Recherche parmi 274 000+ dissertations

Par   •  29 Novembre 2012  •  936 Mots (4 Pages)  •  2 294 Vues

Page 1 sur 4

L'homme a la capacité de percevoir les choses et grâce à cette perception il peut éviter ou essayer d'éviter une chose ou une action. Un homme qui traverse une route par exemple, grâce à sa perception, va essayer de deviner si il aura le temps de passer avant que la voiture au loin n'arrive à sa hauteur et éviter que la voiture ne le renverse. Malheureusement il arrive que l'homme perçoive mal et qu'il passe alors qu'il n'avait pas le temps. On peut alors se demander d'où viennent les erreurs perspectives et si elles ont un lien avec les sensations.

Alain nous dévoile une réponse possible à cette question dans les premières lignes du texte en disant que « La perception est exactement une anticipation de nos mouvements et de leurs effets . Et sans doute la fin est toujours d'obtenir un fruit ou d'écarter quelque sensations. » Ce qu'il va démontrer en suivant le plan suivant, dans une première partie de la ligne 1 à 4, Alain commence à énoncer sa thèse, dans une seconde partie, de la ligne 4 à 13, il définit ce qu'est bien percevoir, pas la nature en soit de la perception mais il va déterminer ce qu'est la véritable perception. Dans une troisième partie, de la ligne 13 à 19, Alain détermine le rôle de la sensation dans la perception et nous explique pourquoi la sensation présente lors de la perception n'est pas fausse. Pour finir, dans la dernière partie, il conclut sa thèse.

Dans un premier temps, ce qui est le plus fréquent, Alain commence par énoncer sa thèse où il définit les rapports entre perception et mouvement et où il semble attribuer une finalité à la perception. La première affirmation d'Alain peut nous interpeller car à première vue la perception semble nous mettre en contact directement avec les objets du monde extérieur or Alain nous dit l'inverse que le la perception est toute entière tournée vers l'action futur. Autrement dit il nous dit que la perception prend en compte les choses du présent pour anticiper sur le futur. Notre esprit va donc faire une prévision sur le futur pour éviter ou réussir une quelconque action. Sa seconde affirmation « La fin est toujours d'obtenir ou d'écarter quelques sensations » L'action est donc motivé par les sensations qui sont inventés par notre anticipation. S'ensuit deux exemples, un pour imager l’obtention « ceuillir un fuit » et l'autre pour imager le fait d'éviter une sensation désagréable « le choc d'une pierre ».

En suite, dans une seconde partie, le philosophe va essayer de définir qu'est ce que bien percevoir et qu'est qu'une bonne perception (une perception véritable), ce qu'on peut voir bien distinctement dans le texte en deux sous partie. Il va d'abord définir ce qu'est bien percevoir : « c'est connaître d'avance quel mouvement j'aurai à faire pour arriver à ces fins » autrement dit bien percevoir c'est bien anticiper l'action qui va se réaliser. Donc la perception ne réside pas dans l'objet que je vois actuellement mais dans ce qu'il va se passer dans le futur avec celui ci. La connaissance et l'apprentissage est donc un argument important dans la thèse d'Alain car sans celles ci, on perçoit mal c'est le problème de l'enfant qui n'a pas

...

Télécharger au format  txt (5.5 Kb)   pdf (73.6 Kb)   docx (9.8 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com