LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Biographie de Freud

Dissertation : Biographie de Freud. Recherche parmi 286 000+ dissertations

Par   •  3 Décembre 2012  •  807 Mots (4 Pages)  •  939 Vues

Page 1 sur 4

Dans le bouillonnement intellectuel qui caractérise Vienne à la charnière du dix-neuvième et du vingtième siècle, le médecin et neurologue Sigmund Freud s’est distingué en donnant au monde une nouvelle discipline médicale, la psychanalyse. Rompant avec l’alternative entre causes physiques et simulation pour comprendre l’hystérie, il a développé une approche novatrice de l’esprit humain en donnant un rôle fondamental à l’inconscient.

Une orientation sans véritable conviction

Freud naît en Moravie en 1856 dans une famille juive, mais, face à des problèmes financiers et aux agitations antisémites, celle-ci doit rapidement quitter la région pour s’installer à Vienne. Le jeune Sigmund suit alors un parcours scolaire classique et brillant. Doté d’un esprit curieux, il se partage entre plusieurs centres d’intérêt dans lesquels on retrouve notamment la médecine, le droit mais aussi la philosophie.

A dix-sept ans, le baccalauréat en poche, c’est finalement pour la médecine qu’il opte. Se concentrant dès 1876 pour l’étude du système nerveux, il obtient son diplôme de médecine dès 1881.

Un stage décisif à la Salpêtrière

En 1885, Freud obtient une bourse pour se rendre à Paris et suivre un stage à la Salpêtrière auprès du docteur Charcot, neurologue le plus reconnu de l’époque. C’est alors que Freud précise ses connaissances sur l’hystérie, la pathologie la plus répandue à l’époque, et sur les traitements à base d’hypnose.

Fort de cette expérience, il revient à Vienne après un passage par Berlin et ouvre son cabinet de consultation. C’est aussi à cette période qu’il se consacre à l’étude d’Anna O en collaboration avec Joseph Breuer.

Le cas d’Anna O

Alors qu’il pratique la médecine nerveuse traditionnelle dans son cabinet, Freud décide, faute de résultats convaincants, de tenter la méthode de l’hypnose. C’est sur le désormais célèbre cas d’Anna O que Freud concrétise ses recherches et obtient des résultats concluants, publiés dans les Etudes sur l’hystérie en 1895.

La découverte fondamentale est le lien entre les symptômes de la malade et ses souvenirs refoulés dont elle n’a pas conscience. En faisant revivre à la patiente ses souvenirs sous hypnose, les symptômes de la maladie s’atténuent. C’est que Freud appelle la catharsis, c’est-à-dire la purification. Toutefois, le médecin doit alors faire face à l’hostilité du corps médical.

La naissance de la psychanalyse

A partir du cas d’Anna O, Freud va alors s’engager dans une nouvelle voie et mettre au point la psychanalyse. Sa méthode prend un nouveau tournant lorsqu’il abandonne l’hypnose pour la libre association, acceptant la demande d’une patiente connue sous le nom d’Elisabeth von R. Désormais, les patients s’expriment consciemment mais en ne pratiquant pas la censure habituelle dans le langage social et en se laissant guider par ce qui leur vient à l’esprit.

Freud, affecté par la mort de son père en 1896, décide de pratiquer une auto-analyse et se consacre parallèlement à l’interprétation

...

Télécharger au format  txt (5.4 Kb)   pdf (78.5 Kb)   docx (10.3 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com