LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Synthèse de documents.

Commentaire de texte : Synthèse de documents.. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  10 Décembre 2011  •  Commentaire de texte  •  1 640 Mots (7 Pages)  •  1 475 Vues

Page 1 sur 7

SYNTHÈSE DE DOCUMENTS

Vous ferez une synthèse objective, concise et ordonnée des documents ci-joints consacrés à

l'amitié.

Puis, dans une conclusion personnelle, vous donnerez votre opinion sur le thème proposé.

Document 1 :Jacqueline RÉMY, « La merveilleuse alchimie de l'amitié », L'Express n° 2546,

du 20 au 26/04/2000.

Document 2 : Jean GUITTON et Jean-Jacques ANTIER, Le livre de la sagesse et des vertus

retrouvées,1998.

Document 3 : Tahar BEN JELLOUN, Eloge de l'amitié, 1994

Document 4 : LA FONTAINE, « Les deux amis »,Fables, livre VIII, 1678-1679.

Document 5 : Sondage, L'Express n° 2546, du 20 au 26/04/2000.

DOCUMENT 1 La merveilleuse alchimie de l'amitié

Vertu chez Aristote, « convenance des volontés » selon Montaigne, passion de l'âme pour

Descartes , « accord inaltérable » dans l'esprit d'Alain, « art » aux yeux de Cocteau, l'amitié est

sans doute le sentiment qui aura au fil des siècles, levé le moins de soupçons. Seuls les

moralistes du dix-huitième y auront vu, avec La Rochefoucauld, « un ménagement réciproque

d'intérêts » ou « un mélange d'amour de soi et de pitié », selon l'expression de Schopenhauer.

Le plébiscite (1) d'aujourd'hui n'est pas surprenant. Rien n'a changé et pourtant tout a changé.

Plus qu'autrefois les Français souffrent de solitude, leurs racines sont atomisées, et ils ont du

mal à construire leur propre famille. Du coup, l'amitié prend une nouvelle importance, plus

structurée, plus vitale. En un temps où chacun veut croire qu'il est l'artisan et le maître de sa

vie, les amis - la deuxième famille, celle qu'on se choisit - jouent un rôle fondateur. En les

élisant, on choisit des valeurs, une culture, un code moral, une géographie affective, parfois un

mode de vie, un sport, une cause, un clan on affine sa personnalité.

Regardez-les parler d'amitié. Immédiatement leur visage s'illumine, leur oeil pétille, leurs mots

s'attendrissent. Subtile alchimie, l'amitié suscite les mêmes mythologies que l'amour, sans le

fracas, « sans ailes », écrivit lord Byron. On sait pourquoi on s'aime. On ne sait pas expliquer

pourquoi on s'est trouvés. Tous évoquent avec émerveillement l'énigme de leurs liens avec ces

êtres qu'ils qualifient de « meilleur(e) ami(e), de frère ou de sueur ». Trois mots clefs, selon

Jean Maisonneuve: communication, entraide et fidélité. « II en est apparu récemment un

quatrième, hier proscrit, la complicité », raconte ce psychologue qui a étudié le sujet en 1960

puis de nouveau en 1990... Nous recherchons majoritairement des amis qui nous ressemblent,

affirme Jean Maisonneuve. « Stéphane est le frère que je n'ai pas eu, murmure Benoît Jouteux,

cadre parisien. Notre amitié a grandi à tel point qu'on a fini par s'habiller pareil et se ressembler

physiquement, un peu comme des jumeaux. » (... ) D'ailleurs, on l'admet sans complexe: les

amitiés d'aujourd'hui - qu'on exige « gratuites » - sont considérées comme utiles,

indispensables même, à la vie sociale et professionnelle. De là à les conjuguer délibérément

avec l'intérêt personnel, il y a un pas qu'on ne franchit pas, sinon avec circonspection. « II est

difficile d'avoir de vrais amis dans la sphère professionnelle, affirme le Professeur Pierre Potier,

chimiste. On galvaude souvent l'amitié avec le copinage, cultivé pour des raisons d'intérêt. »

Jacqueline RÉMY, L'Express n °2546,du 20 au 26/04/2000.

(1) plébiscite : approbation à une majorité écrasante.

DOCUMENT 2 AMITIÉ

« J'aime l'amitié, cet amour qui ne s'épuise pas ».

Hervé HAMON

Ainsi, de l'éros à la philia, de la sexualité à l'amitié, en passant par l'amour conjugal, parental

et filial, nous évoluons peu à peu vers une forme d'amour humain plus spirituel, moins égoïste,

plus large, dans lequel l'amitié tient une place à part.

D'après le Grand Larousse, l'amitié est une affection pure de tout attrait sexuel,unissant deux

êtres. Pour durer, l'amitié doit être paisible et respecter le partenaire. Qui dit amis dit égaux:

mêmes droits, mêmes devoirs. Loyauté. L'amitié suppose aussi le désintéressement, sinon c'est

de la simple complicité d'intérêt.

« Aimer est la vertu des amis », a dit Aristote. « Toute amitié est par elle-même une

excellence », ajoute Epicure. Pour l'être humain, personnage social, l'amitié est une des

conditions du bonheur. Elle donne les avantages de l'amour sans les inconvénients de la

passion. Elle est un refuge contre le malheur. « Elle vaut mieux que la justice et l'inclut »,

souligne

...

Télécharger au format  txt (11.1 Kb)   pdf (119 Kb)   docx (15 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com