LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Racisme Chez Les Ouvriers

Note de Recherches : Racisme Chez Les Ouvriers. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  6 Janvier 2013  •  779 Mots (4 Pages)  •  953 Vues

Page 1 sur 4

Dernier TEXTE devoir sur NICOLAS JOUNIN : « Humiliations ordinaires et contestations silencieuses »

A partir d'une division du travail largement déséquilibrée, où les manœuvres et les ferrailleurs doivent essuyer les humeurs et humiliations des conducteurs de travaux, des chefs de chantier ou encore des chefs d'équipes, directement reliés aux commerciaux d'agence d'intérim, et d'une intense précarité ; le secteur du bâtiment souffre de pénurie directement affecté par un racisme ambiant. C'est pourquoi le recrutement de main d'oeuvre, sur les chantiers, se fait beaucoup par cooptation. Cela permet entre autre de ne jamais engager un inconnu mais aussi de renforcer son effectif par critères spéciaux, souvent associés à la vulnérabilité des individus concernés. C'est ainsi que, dans ce secteur, le racisme est rendu possible. En quoi cependant est-il le fruit d'une instabilité globale?

Dans un premier mouvement nous nous attacherons à énumérer tous les éléments de précarité qui seraient susceptibles de conduire à de telles conditions.

Puis dans un second élément de réponse, nous verrons en quoi la division du travail ethnique renforce ce racisme ambiant.

I) La pauvreté matérielle entraîne une pauvreté d'esprit et un niveau de revendication faible

A) Déconsidération et dévalorisation de la classe ouvrière

-Salaire médiocre, peu de formation, niveau d'étude bien souvent inexistant, conditions de travail de plus en plus faibles, effet d'une concurrence toujours alimentée par des individus aux exigences salariales toujours plus revues à la baisse

-Une agressivité au travail due à une précarité de l'emploi symbolisé par ces phrases : « intérimaires restent […] restent renvoyables à tous moments », « 30 et 60% des salariés dans chantiers observés étaient intérimaires, et notamment trois quarts des ferrailleurs sous-traitants et la quasi totalité des manœuvres. »

B) Cadence de travail comme maintien d'un certain statu social

-Les horaires de travail sont intenses et les ouvriers restent cantonné à un rythme qui ne les sépare pas de leur obscure tâche aliénante et surtout pas intellectuelles. La « nécessité financière » les préserve d'un avenir meilleur et les fait stagner dans une forme d'ignorance

C) Statut précaire comme incapacité de revendications

-Pas de dates fixes donc facilement licenciable sans indemnités car souvent pas déclarés

-Menace du renvoi, « faveur réversible » du titre de séjour

-Un espoir qui rend difficile tout mouvement de contestation

II) Faux brassage culturel, à l'origine du racisme

A) Légitimation doctrinale comme confirmation

-Le fait qu'il y ait une grande part d'immigrés Africain et Européen fait surgir les théories racistes de races.

-Donne

...

Télécharger au format  txt (5.5 Kb)   pdf (76.6 Kb)   docx (10.4 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com