LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le concept d'inconscient est-il un excuse à l'irresponsabilité ?

Dissertation : Le concept d'inconscient est-il un excuse à l'irresponsabilité ?. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  13 Avril 2012  •  Dissertation  •  346 Mots (2 Pages)  •  1 078 Vues

Page 1 sur 2

Le Concept D’Inconscient Est-Il Une Excuse À L’Irresponsabilité ?

Selon beaucoup de philosophes, comme par exemple Sigmund Freud, père de la psychanalyse, la part inconsciente d’un sujet pensant est bien pus grande que sa part consciente. Cet état de fait pose un problème majeur et à la philosophie et à la société. En effet, un individu inconscient de ses actes peut donc nier qu’il en est responsable, puisqu’il ne sait même pas qu’il les a commis. En ce cas, il est important de savoir si, pour un individu, l’inconscience de quelque chose est une condition suffisante à l’irresponsabilité par rapport à cette chose, ou si au contraire chaque individu est responsable de ce à quoi il est lié. Inconscience et responsabilité d’une chose semblent être deux termes totalement incompatibles. Cependant, on peut arguer que chaque individu est responsable de ce à quoi il est lié, indépendamment de son était de conscience par rapport à cette chose. D’où la possibilité de plusieurs types de responsabilité et niveaux de conscience existent.

En premier lieu, les notions de responsabilité et de liberté sont intimement liées. En effet, si on doit répondre de ses actes ou même de ses pensées, c’est parce qu’on est libre d’agir et libre de penser. Si ce n’était pas le cas, si une entité extérieure à nous, quelle qu’elle soit, décidait à notre place de tout ce qui dépend de nous, alors nous ne saurions être responsables des décisions de cette entité qui nous contrôlerait. Et cette liberté est elle-même liée au contrôle que nous avons de nous-même : si nous sommes libres c’est parce que nous sommes les seuls à nous diriger. Donc, responsabilité de soi implique contrôle de soi. Par ailleurs, ce dont je n’ai pas conscience m’et par définition inconnu. Or, il m’est impossible de diriger ce qui ne m’est pas connu, puisque j’en ignore tout, y compris les mécanismes qui permettent de le diriger justement. Donc, ce qui m’est inconnu, je ne peux le contrôler. Donc, je ne peux contrôler ce qui m’est inconscient.

On a donc montré que la responsabilité de soi...

...

Télécharger au format  txt (2.1 Kb)   pdf (46.6 Kb)   docx (8.3 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com