LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

L'art détourne-t-il De La réalité ?

Documents Gratuits : L'art détourne-t-il De La réalité ?. Recherche parmi 231 000+ dissertations

Par   •  13 Octobre 2011  •  970 Mots (4 Pages)  •  1 211 Vues

Page 1 sur 4

l’art est le produit de l’imagination. Or, par définition, l’imaginaire s’oppose au réel : quelle est la différence entre une expérience lue et une expérience vécue ? elles s’opposent dans la mesure où l’une à concrètement, effectivement eu lieu, l’autre n’est que fiction. Donc l’art nous détourne du réel, il nous en éloigne : ne dit-on pas qu’il nous divertit, qu’il peut servir de refuge, peut nous permettre de fuir le réel, etc...

- mais, l’art, s’il est imaginaire, produit de l’imagination, n’est pas pour autant moins réel : il appartient au monde des choses qui sont, qui produisent des effets – mon rêve, même si son contenu est imaginaire, est lui bien réel puisqu’il produit des effets sur moi. Il en va de même pour une oeuvre d’art – elle existe, je peux sinon la toucher, du moins la voir, l’entendre, la lire, etc... ainsi l’opposition imaginaire/réel n’est pas définitive. L’art appartient donc au réel et en est le produit : peut-il alors le refléter, nous en parler, voire nous plonger dedans ? En tant que discours, nous éloigne-t-il du réel ou au contraire nous renseigne-t-il sur lui ?

- en effet, l’art est un discours, mais est-ce alors un discours vrai ? aussi prêt qu’il puisse tenter d’être du réel, ne reste-t-il pas fondamentalement une copie, c’est-à-dire – aussi parfaite soit-elle – autre chose que l’original ?

- problématique : l’art n’est-il qu’une fiction qui nous éloigne du réel pour nous plonger dans l’imaginaire, ou, au contraire, le discours qu’il porte ne nous permet-il pas d’accéder au réel, à l’effectivité des choses et du monde, sous une certaine forme ?

Eléments de plan.

I.L'art nous détourne du réel en tant qu'oeuvre de l'imagination.

A. Un monde à part.

L'art nous détourne du réel d'abord parce qu'il nous emmène dans un univers imaginaire qui constitue une entité homogène, cohérente, dotée de sa logique propre. l'imagination ne produit pas seulement des images mais un imaginaire comme un ensemble d'images constitué en un tout unifié et cohérent, qui nous écarte, nous éloigne du réel, de ses lois contraignantes et pesantes, de son ennuyeuse banalité. c'est le divertissement qui, s'il n'est pas la finalité de l'art, peut en être l'un des effets. l'art fait diversion par rapport à notre quotidien. Références possibles : Spinoza, Ethique (l'imaginaire comme ayant une logique propre, les effets de réel), Rousseau, Nouvelle Héloïse, Pascal, Pensées sur le pouvoir de l'imagination et l'importance du divertissement.

B. Une représentation trompeuse.

En nous éloignant ainsi du réel, l'art nous en fournit une représentation qui nous en détourne au sens où cette représentation déforme, transfigure ou défigure, sublime ou pervertit la réalité qu'elle représente. La copie du réel que propose l'art est une copie déformée et c'est en cela qu'il nous éloigne aussi du réel. Références possibles : Platon, La république, X (l’imitation come copie de copie), Aristote, La Poétique (la catharsis, le cadavre, voir « Une charogne » de Baudelaire), voir les courants réalistes en littérature par exemple (dont la représentation de la réalité n’est jamais absolument conforme).

...

Télécharger au format  txt (6.3 Kb)   pdf (83.9 Kb)   docx (10.5 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com