LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

L'art Nous détourne-t-il De La réalité

Mémoire : L'art Nous détourne-t-il De La réalité. Recherche parmi 250 000+ dissertations

Par   •  11 Octobre 2012  •  1 302 Mots (6 Pages)  •  4 639 Vues

Page 1 sur 6

L’art nous détourne-t-il de la réalité ?

Il semblerait que l’art nous détourne de la réalité ; en effet les œuvres d’art nous projettent dans un certain imaginaire. Cependant la question est plus compliquée : l’art est aussi une représentation du réel. C’est pourquoi il faudra se demander si l’art nous détourne de la réalité ? Et si tel est le cas, est ce que l’art modifie le réel ?

En quels sens peut-on affirmer que l’art nous détourne de la réalité ? Platon pense que l’artiste déforme la réalité dans sa représentation du réel. Ainsi un artiste ne représente pas la réalité mais l’apparence. Contrairement à l’artisan qui quand il produit un lit, par exemple, se base sur l’idée, c’est-à-dire ce qui est permanent dans le lit, non soumis au changement, soit sa fonction principale. L’artiste, quant à lui, quand il réalise son œuvre d’art, se base sur les apparences de l’objet qu’il représente ; ces apparences dépendent de l’artiste, ce sont les choses auxquelles il est sensible, qu’une autre personne n’y sera pas forcément. Platon affirme que, le peintre est à une plus grande distance de la vérité ou de l’idée que ne l’est l’artisan car l’artisan représente l’idée de la chose tandis que l’artiste n’en représente que certains aspects. Ce n’est pas à travers l’art que l’homme peut connaître la beauté, pour la connaître, il est nécessaire que l’homme se détache de l’art, de la mimèsis, afin de percevoir l’idée et non les apparences d’une chose. Platon soutient que l’art modifie la réalité puisque l’artiste modifie la réalité en ne la représentant pas dans son intégralité mais que sous certains aspects.

Mais l’art nous éloigne de la réalité du fait de la perception de chacun. En effet, lorsque j’observe une œuvre d’art, je porte un jugement sur celle-ci. Kant pense que le jugement est une attribution d’une qualité à l’objet. Le jugement de goût est un jugement totalement désintéressé, du fait que l’œuvre d’art n’a aucune utilité contrairement aux objets techniques. La beauté d’une œuvre n’est pas universalisable, c’est-à-dire que mon jugement ne peut être universel. Chaque personne aura son propre jugement sur l’œuvre observée, qui dépend de la personnalité de chacun. C’est pourquoi l’art nous éloigne de la réalité, car il n’est pas universel, il dépend de la perception de chacun contrairement aux objets techniques comme par exemple une table. La table sera perçue par les observateurs à travers ces fonctions, car il s’agit d’un objet technique. Quant à l’œuvre d’art, elle sera observée que pour apporter une satisfaction aux observateurs. C’est la représentation et non l’objet qui est cause du sentiment de plaisir ou de peine. Et ce sentiment dépend de chacun, l’art ne peut tendre vers l’universalité, il est fonction du jugement de chacun contrairement à la réalité qui par définition est universelle.

Pour Nietzsche, le philosophe doit être philosophe-artiste. Seul l’artiste est voué à embellir la nature qu’il représente. Pour Nietzsche, l’art n’est pas une imitation de la nature mais un complément permettant de la transcender. D’après lui, l’art permet de rendre la vie plus supportable mais il permet aussi d’affirmer la vie : il transforme la vie. Selon Nietzsche, l’art nous éloigne de la réalité puisque l’art a pour but d’embellir la nature représentée. Pour lui l’art est contradictoire, il oppose deux figures : celle d’Apollon et de Dionysos. Apollon représente l’individualité, l’ordre, la forme la mesure, le règne humain. Dionysos manifeste quant à lui la réconciliation de l’homme avec la nature, la ruine de son identité, la démesure. Dans une œuvre d’art, une figure prend le pas sur l’autre : par exemple dans la tragédie la figure dionysiaque prend le dessus sur la figure apollinienne. L’art est représenté en fonction de ces deux figures mythiques. Ces personnages grecs ne sont pas réels. L’art apparaît donc comme décalé de la réalité, car il ne se base pas sur des modèles réels.

Ainsi il

...

Télécharger au format  txt (8.3 Kb)   pdf (90.9 Kb)   docx (10.6 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com