LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

L'Homme est-il un être à part de la nature?

Dissertation : L'Homme est-il un être à part de la nature?. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  7 Mai 2017  •  Dissertation  •  1 973 Mots (8 Pages)  •  875 Vues

Page 1 sur 8

                        

Dissertation de Philosophie n°2

Question : L’Homme est-il un être appart de la nature ?

Le sujet, l’Homme est-il un être appart de la nature, invite naturellement à réfléchir sur la place de l’Homme dans la Nature mais aussi sur le rapport qu’il entretient avec celle-ci. Alors qu’Aristote nous dit que « l’Homme est naturellement un animale politique » ( où politique signifie que l’Homme vit dans une société organisé politiquement et régit par des règles) et que Descartes différencie l’homme des animaux par sa capacité de penser, la Nature, est ce qu’on peut imaginer dans son ensemble le plus grand en faisant abstraction des actions de l’Homme, elle est le réel moins l’artificiel. Il semble alors évident que l’Homme soit un être appart de la Nature par tout ce qu’il représente et ce qu’il fait. Cependant l’Homme ne résulte que de l’évolution de cette même nature qu’il souhaite contrôler, il n’est qu’une partie de cette création divine, il fait parti de cette ensemble de choses existantes naturellement appelé Nature. Existe-il seulement un ou plusieurs faits nous montrant que l’Homme est un être appart de la Nature ou n’est-il qu’un animal quelconque dominant les autres ?

Il se trouve alors que l’Homme apparaisse comme un être appart de la Nature et ceux pour plusieurs raisons.

Tout d’abord on remarque que les animaux comme les Hommes, si on différencie les deux, sont des êtres doués de sensibilités et d’émotions, ils sont capable, d’exprimer la tristesse, la joie ou encore la peur. Cependant une grande partie de leurs réactions sont régit par un instinct primitif, et mécanique, le plus souvent, leurs réactions sont l’expression physiologique de leurs instincts, elles ne sont qu’une suite de mécanismes présent dans leurs génomes dès leurs naissances. L’homme, lui, est le seul être capable de penser ses émotions. Par ce fait il devient capable de les maitriser. Il peut librement les  contrôler, les refuser ou leur laisser libre court. Il est alors capable de ce que les animaux sont incapables : construire une réflexion et agir en fonction de cette dernière.

Ensuite on observe que les animaux communiquent entre individus d’une même espèce grâce à des signaux communs à tous. Cependant ces signaux  sont limités et ont une utilité strictement objective. Ils ne sont utiles qu’à l’alerte d’un danger, l’affirmation de l’être ou à la reproduction. Ces signaux ne représentent en rien un langage à part entière. Les animaux sont incapables d’inventer une langue à l’inverse de l’Homme qui invente des langues pour exprimer sa pensé et ses émotions. Les sons et signaux émis par l’homme sont porteurs de messages objectifs parfois mais le plus souvent, ils sont porteurs de messages subjectifs. Ils sont porteurs de sens et de signification. Exprimer ces signaux et ces sons, correspond alors, pour l’Homme, à parler, et à exprimer ses pensés.

Puis, en examinant appart les animaux et les hommes on observe que l’Homme, contrairement aux animaux, vie en société. Alors que dans chaque écosystème une chaîne alimentaire s’établit avec les animaux les plus forts en haut de cette chaîne, seul ce dernier sait vivre selon des lois (autres que la loi du plus fort) et des règles établies. Seul lui est capable de contrôler ses instincts. L’Homme est capable de vivre en société, de vivre de manière organisé, chose dont les animaux sont incapables.

Enfin, comme nous l’explique Descartes, l’Homme se distingue aussi du reste de la Nature par le fait qu’il soit le seul à avoir la capacité de penser. Il pense ses émotions bien sur, mais penser signifie aussi connaître et vouloir. L’Homme seul, sait et apprend du monde qui l’entoure et de lui-même, l’Homme seul connaît ses limites les plus profondes. De plus seul l’Homme est capable de construire un raisonnement et une stratégie autour de sa volonté.

L’homme apparaît alors comme un être appart de la Nature, il semble être un être accomplie et supérieur aux autres animaux. Cependant en poussant un peu plus loin nos recherches, n’en arrive-t-on pas à un constat totalement différent ?

En approfondissant ces recherches et en poussant le débat un peu plus loin on se rend compte que l’Homme n’est pas totalement un être appart de la Nature, certes il reste dominant et a des prédispositions intellectuelles indiscutables mais il n’est qu’un individu au même titre que tous les autres animaux, et êtres vivants.

Tout d’abord du côté de la science, elle nous a prouvé de manière fiable que l’Homme n’est que l’être vivant le plus développé intellectuellement. Il n’est pas un être supérieur puisque qu’il ne résulte que de l’évolution des espèces nous ayant précédés et ayant évolué jusqu’à nous. L’Homme n’est supérieur que dans son intelligence et sa capacité à réagir, en effet il est capable d’inventer une langue pour exprimer ses émotions, en effet il est capable d’inventer des machines pour exercer des tâches à sa place, en effet il est capable d’inventer des armes pour affirmer sa pseudo-supériorité, en effet il est capable de domestiquer d’autres animaux et de tisser des liens parfois très forts avec eux. En effet il est capable de toutes ces choses que lui seul est capable, aucun animal, plante ou autre être vivant  n’est capable de l’imiter. Cependant il ne reste seulement que matière, qu’un corps constitué de chaire, avec au commande de ce corps un cerveau qui dirige nos actions, avec l’aide de  notre instinct qui est lui-même dicté par nos émotions. L’Homme reste alors un animal au même titre qu’un chien, un oiseau ou un poisson, il reste un mammifère, il fait parti de la Nature. L’Homme ne résulte que de l’évolution comme nous l’explique Darwin et sa théorie. Certain penseur comme Karl Marx le permette même, réductible à un ensemble de phénomènes psychiques, biologiques, et sociaux,  comme tous les êtres vivants.

...

Télécharger au format  txt (12 Kb)   pdf (71 Kb)   docx (12.7 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com