LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Faut-il nécessairement Se débarrasser De La Peur De La Mort, Comme Le Soutient Épicure, Afin De Mieux Apprécier Les Joies Que La Vie Nous Offre ?

Note de Recherches : Faut-il nécessairement Se débarrasser De La Peur De La Mort, Comme Le Soutient Épicure, Afin De Mieux Apprécier Les Joies Que La Vie Nous Offre ?. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  9 Juin 2015  •  685 Mots (3 Pages)  •  1 370 Vues

Page 1 sur 3

D’après le philosophe grec Épicure, pour vivre en harmonie et totalement heureux, on doit apprendre à éliminer nos peurs, de notre vie, qui sont totalement inutiles. Et l’on ne doit surtout pas craindre la mort qui nous attend tous, car elle est la cessation complète et définitive de la vie d’un être humain dont on ne ressent absolument aucune sensation. Donc on ne la connait pas et on ne la ressent pas, cette mort. Comme le soutient Épicure, afin de mieux apprécier les joies que la vie nous offre, faut-il nécessairement se débarrasser de la peur de la mort? Oui, on ne doit pas vivre continuellement dans nos peurs, on doit apprendre à vivre l’instant présent et en savourer chaque moment. La mort ne nous procure aucune sensation ou douleur physique et on atteint le bonheur en profitant de chaque moment présent.

De prime abord, la peur est un sentiment d'angoisse éprouvé en présence ou à la pensée d'un danger, réel ou supposé d’une menace. Parfois, juste une mauvaise pensée peut déclencher une peur réelle chez quelqu’un. Selon Épicure, on doit s’instruire avec l’idée que la mort n’est rien pour nous, car tout bien et tout mal provient de la sensation; pourtant, la mort est le renoncement complet de cette dernière. Cette absence de sensation nous permet d’affectionner davantage la vie provisoire, car on ne la ressent pas alors on ne peut qu’en éprouver mieux les joies. Pourquoi s’inquiéter à l’attente de la mort? Alors que celle-ci ne nous apporte aucune souffrance physique. Nos peurs sont en liens avec la douleur physique alors que la mort ne nous procure aucune sensation. Selon le dictionnaire Larousse, le mot bonheur signifie : un état de complète satisfaction, de la joie du plaisir lié à une circonstance. Dans le même ordre d’idée, d’après Épicure, on peut atteindre le bonheur en profitant simplement du moment présent. On met de côté nos peurs et nos souffrances et on satisfait simplement nos désirs corporels essentiels, on vit heureux dans cet instant présent. En écartant nos souffrances et nos peurs, on apprend à ressentir ce bonheur présent. Comme chaque moment ne revient jamais, on doit prendre le temps de savourer ses moments et en oublier toutes les contraintes. On sait tous que nous ne sommes pas éternels et surtout on ne sait jamais quand la mort vient frapper à notre porte alors c’est la mort qui nous permet d’apprécier le moment présent. À l’opposé, on se doit en tant qu’humain de ressentir certaines douleurs et certaines peurs pour consolider la santé du corps et de l’âme. En effet, c’est nos gestes et notre attitude de la vie de tous les jours qui nous mènent au bonheur alors parfois il arrive qu’on doive passer par le malheur, la peur et les épreuves pour en arriver à apprécier grandement le bonheur. C’est les souffrances de la vie normale qui fortifie la santé de l’âme et du corps.

Pour conclure, se délivrer de la peur de la mort, comme le soutient Épicure, afin de mieux apprécier les joies de la vie est selon moi, la meilleure façon de bien profiter des moments présents, dans la vie, sans les tracas et toutes ces peurs qui font partie de notre quotidien. Car en réalité la mort n’est qu’un état d’être et non une sensation d’être. Comme chaque moment ne revient pas deux fois, c’est à nous de bien profiter de ce moment et de trouver le bonheur dans chaque instant. Aujourd’hui,

...

Télécharger au format  txt (4 Kb)   pdf (57.7 Kb)   docx (8.9 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com