LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Une Histoire

Dissertations Gratuits : Une Histoire. Recherche parmi 296 000+ dissertations

Par   •  29 Mars 2015  •  807 Mots (4 Pages)  •  721 Vues

Page 1 sur 4

Imaginez un monde où il n'y a aucune frontière entre deux êtres humains de différentes couleurs, là où votre couleur, vos défauts seraient votre force propre à vous-même, là où le respect serait une règle primordiale, sainte, importante. Un endroit où il n'y aurait ni peine, ni haine, ni violence mais seulement l'amour, où les cambrioleurs, les meurtriers, les violeurs n'auraient pas leur place, où il y aurait une aide mutuelle entre des voisins, des amis, des frères et soeurs, une mère et une fille. Un contrée où tout serait teintée de rose, une contrée où les animaux deviendraient les lois et où ils soumiraient les humains sous leurs ordres.

Ne serait-ce t-il pas magnifique ce monde ? Ne serait-il pas normal que nous devrions payer pour nos fautes que nous avons commises, les problèmes aggravés ou bien déclenchés ?

Non. Je le sais bien. Un tel endroit n'existera jamais. N'existe pas du moins.

Ce livre raconte une simple histoire entre un tibètain et une péruvienne. Oui, une union certe possible mais compliquée. Pas parcequ'ils ne s'entendent pas ou bien qu'ils sont forcés de vivre ensemble. Non. Tout simplement un problème que les couleurs ne peuvent se mélanger...

• J'étais allongée sur le plancher qui constituait ma vulgaire cabane. Un refuge pour moi construit lors de mon anniversaire par mon père. En parlant de mon père, il faut que je me montre un peu plus précise à son sujet : c'est un avocat qui n'a pas vraiment réussi sa vie. Ma mère ne cesse de dire le contraire mais au plus profond d'elle, elle sait que j'ai raison. Donc, je reviens à mon père. Un français. Oui, une race où tout le monde râle, où il n'y a aucun contentement. Non, seulement de la haine envers le monde entier. Naturellement, c'est mon resseni et ma soeur, Fanny se ferait un plaisir de raconter combien j'en rajoute. Pour raccourcir un peu, mon père est absent. Sans cesse. Même pendant Noël, il trouve le moyen d'inventer une excuse pour aller chercher un dossier à son bureau, réunion importante avec tout le personnel. Bien sûr, ma mère est bien trop soumise pour protester contre lui. Ma mère. Un cas, c'est certain. Une femme qui est convaincue qu'une bouteille d'alcool règlera tous ses problèmes de couples, de travail... Oui, je ne vous l'ai pas dit. Ma mère travaille dans les pompes funèbres. Un travail qui la rend, comme dire, un peu cinglée parfois en rentrant du soir. Qu'elle entend des voix provenant du cadavre qu'elle s'occupe, qu'ils la surveillent. Oui chaque soir, une histoire nouvelle. Ma soeur me rappelle que c'est un travail sacré dans sa famille depuis des générations et que ma mère aurait déshonnoré la famille en décidant une autre fillière. Ma soeur. Une chose sans nom, une ville sans majuscule, une charrette sans sa roue. Oui, on ne sait pas qui c'est. Un jour, elle se maquille pour paraître plus grande et un autre, elle vient pleurnicher sous les jupons de ma mère. Un jour elle veut devenir une star pour échapper aux pompes funèbres et un autre, elle se résout d'y renoncer. Elle ferait soi-disant trop de mal à ma mère.

Et moi, dans tout ça ? Qui suis-je ? Je m'appelle Michelline, un nom de vieux que ne cesse de me rappeler

...

Télécharger au format  txt (4.7 Kb)   pdf (67.8 Kb)   docx (9.8 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com