LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Isiah Thomas

Étude de cas : Isiah Thomas. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  19 Mai 2013  •  Étude de cas  •  624 Mots (3 Pages)  •  1 027 Vues

Page 1 sur 3

Outre-Atlantique, Isiah Thomas possède une image trouble. Au génial « bad boy » de Detroit sacré champion en 1989 et 90 a succédé le décideur peu inspiré qui a mené la CBA et les Knicks à leur perte.

La balle orange sauva Isiah de la misère. Il lui offrit le pire parfois, le meilleur souvent.

Enfance, misère, délinquance. Dans la jungle des faubourgs de Chicago, on baigne en plein roman noir. Noir comme sa peau. Le destin d’Isiah Thomas est tout tracé. Ou presque. Le basket va littéralement le sauver. Dernier-né d’une famille de neuf enfants – sept garçons et deux filles -, abandonné par son père alors qu’il n’avait que 3 ans, élevé par une mère qui se tuait à la tâche, Isiah fit très tôt l’apprentissage de la rue. Par le biais de ses frères, dont la vie fut pour le moins mouvementée. Larry est proxénète. Ayant sombré dans l’alcool et la drogue, Lord Henry et Gregory passent leur temps en cures de désintoxication. Isiah, quant à lui, traîne dans le centre commercial voisin. Certains jours, il vole de la nourriture.

« Quand tu as faim, tu n’as pas le choix », se défend-il.

Larry, le maquereau, veille malgré tout sur lui.

« Isiah, tu es bon au basket. C’est ta chance. Tu dois nous rapporter un chèque signé par la NBA. Lord Henry et Gregory sont passés à côté. Moi aussi. Nous ne pouvons nous en prendre qu’à nous-mêmes. Toi, tu peux avoir cet argent. »

Au début des années 90, Thomas gagne un peu plus d’un million de dollars par an. Son contrat, qui court jusqu’en 1996, prévoit, à son terme, le versement d’une prime de huit millions de dollars. Isiah s’est marié avec Lynn Kendall. Il a deux enfants et vit à Bloomfield, le quartier riche de Detroit. Il a acheté un ranch à sa mère dans la banlieue blanche de Chicago. Ses frères ont réussi leur réinsertion. L’un d’eux est devenu… officier de police. Quant à Larry, il est maintenant entraîneur de basket.

Le basket ? Isiah est pratiquement né dedans. A l’âge de 3 ans, Isiah Lord Thomas III était l’attraction n°1 à la mi-temps des matches disputés dans l’église Notre-Dame-des-Regrets, dans le quartier ouest de Chicago. Frère Alexis, l’entraîneur, lui mettait un maillot qui lui descendait jusqu’aux chevilles. Thomas shootait déjà les yeux fermés. Quasiment trois décennies plus tard, il est une superstar de la Ligue. Bon partout : au shoot, à la passe, au dunk, au dribble, au drive, en défense… L’égal d’un Magic mais du côté obscur de la force, avec une étiquette « bad boy » collée sur le front. Suffisamment populaire quand même pour apparaître brièvement dans la première saison de la série télé « Le Prince de Bel-Air » qui révèle Will Smith. Son palmarès est long comme le bras.

Champion NCAA avec les Hoosiers d’Indiana et Bobby Knight en 1981, titre de M.O.P. à la clé (James Worthy et les Tar Heels sont battus 63-50 en finale). Champion NBA en 1989 et 1990. Deux fois MVP du All-Star Game en 1984 (21 pts, 15 pds) et 86 (30 pts, 10 pds). MVP des Finales 1990 contre Portland avec une moyenne de 27,6 points sur cinq matches à 54%, auxquels il faut ajouter 7 passes, 5.2 rebonds et 11 tirs primés sur 16 tentés. A peine se souvient-on de son titre de

...

Télécharger au format  txt (3.6 Kb)   pdf (65.3 Kb)   docx (9.5 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com