LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Qu'est-ce Qui Fait De Micromégas Un Conte Philosophique ?

Compte Rendu : Qu'est-ce Qui Fait De Micromégas Un Conte Philosophique ?. Recherche parmi 259 000+ dissertations

Par   •  25 Mars 2013  •  373 Mots (2 Pages)  •  6 966 Vues

Page 1 sur 2

Si Micromégas est un conte, c'est parce qu'il présente les différents aspects de ce sous-genre narratif. On y trouve ainsi le

registre merveilleux avec des personnages principaux, Micromégas et le Saturnien, qui sont des géants et des extraterrestres,

mais que le lecteur accepte sans s'interroger sur la possibilité de leur existence, comme l'ogre ou le loup qui parle dans les

contes de Perrault. Ces deux personnages sont, en outre, stéréotypés. Ainsi, Micromégas incarne le héros positif, savant,

mais surtout sage, ouvert d'esprit, tolérant, ne se fiant à rien sinon à l'expérience scientifique. Derrière lui, se cache

évidemment Voltaire. Le Saturnien ou – pour mieux dire - « le nain » est tout le contraire : plus petit physiquement, il juge

arbitrairement, d'après sa seule expérience d'habitant de Saturne. On notera enfin que les deux personnages apprennent en

voyageant, ainsi que le lecteur, qui les suit dans leurs tribulations. Micromégas présente donc des fonctions initiatiques et

didactiques qui passent par le voyage. Telles sont les similitudes de Micromégas avec les formes traditionnelles et littéraires du

conte, avec les « contes de fée », avant tout destinés aux enfants. Car, contrairement à ces derniers, le cadre spatiotemporel

est clairement identifiable et contemporain de l’auteur : partis de deux planètes appartenant au système solaire, Micromégas et

son compagnon arrivent sur Terre « sur le bord septentrional de la mer Baltique, le cinq mil sept cent trente sept de nouveau

style », autrement dit en 1737.

Cette référence à des réalités contemporaines – qui n'est souvent qu'une allusion ironique – recouvre une critique de la

société et de théories en vogue du temps de Voltaire. Comme l'intrigue et les expressions ironiques, elles conduisent le

lecteur à réfléchir à certaines questions, en particulier à son rapport à l'altérité et aux limites de la connaissance humaine,

et l'invitent à épouser les thèses défendues par Voltaire sur ces deux points : la nécessité d'une approche relativiste de

l'autre face à la diversité de la nature et à la finitude de la connaissance humaine, limitée au champ de

l'expérimentation physique. La présence d'une telle réflexion justifie l'attribution de l'adjectif « philosophique » à ce conte. Le

récit merveilleux est en effet prétexte à une réflexion et à une leçon pleines de sagesse qui embrassent les idées des

philosophes des Lumières aussi bien pour l'auteur que pour les personnages et les lecteurs.

...

Télécharger au format  txt (2.5 Kb)   pdf (50.5 Kb)   docx (8.8 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com