LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Introduction d'une Dissertation sur La Comédie:la comédie n’a, au théâtre, que pour seule fonction d’amuser le spectateur et de le détourner ainsi des tracas de la vie quotidienne ?

Rapports de Stage : Introduction d'une Dissertation sur La Comédie:la comédie n’a, au théâtre, que pour seule fonction d’amuser le spectateur et de le détourner ainsi des tracas de la vie quotidienne ?. Recherche parmi 282 000+ dissertations

Par   •  4 Février 2014  •  452 Mots (2 Pages)  •  1 388 Vues

Page 1 sur 2

La comédie (occidentale) est née en Grèce, aux alentours du VIe siècle avant J.-C. Aux XIV et XVIe siècles, le mot de comédie a tout d'abord servi à désigner le théâtre en général. Pourtant, à partir de la Renaissance, on lui a attribué un sens plus restreint et plus précis. En effet, la comédie est un genre difficile à saisir parce qu’il peut changer de forme mais il y a quand même des constantes: il s'agit d'un texte composé de dialogues en vers ou en prose, et dont l’objet est la représentation en action des caractères et des mœurs des hommes, et d’incidents ridicules, plaisants ou intéressants. Mais la définition du mot comique est bien claire « qui appartient à la comédie et qui provoque le rire». En effet, la comédie est destinée à déclancher le rire et à distraire.

Cependant nous pouvons nous demander si la comédie n’a, au théâtre, que pour seule fonction d’amuser le spectateur et de le détourner ainsi des tracas de la vie quotidienne ? En effet, le sens premier du mot comédie est de distraire à travers le rire, mais ne peut-on pas faire passer un message plus profond ? Les auteurs qui nous font rire ne veulent-ils pas nous éduquer ou nous alerter sur ce qui ne va pas dans notre monde ?

Nous verrons dans un premier temps que, certes, la comédie apparaît comme un pur divertissement proposé au spectateur, mais nous nous demanderons ensuite si, malgré tout, elle n’offre pas aussi une critique, parfois révolutionnaire, de la société de son temps ou des conduites humaines et invite par la même occasion à la réflexion.

Tout d’abord, aux XVI et XVIIe siècles, assister à une comédie était un moment de détente. En effet, les personnes importantes allaient voir une pièce de théâtre comique pour s’apaiser puisqu’elle propose une action qui séduit son dénouement heureux. Le spectateur sait que tout finira par s’arranger, il peut rire sans arrière-pensée des ennuis qui semblent pourtant inextricables. De plus, la comédie met en scène des sujets légers par opposition à la gravité de la tragédie ; des personnages ordinaires, généralement des bourgeois, règlent des soucis du quotidien. A l’exemple de la scène 1 de l’acte I de Tartuffe de Molière où l’on est témoin d’une dispute d’une famille bourgeoise moyenne. Madame Pernelle, mère d’Orgon est déçue et révoltée du train de vie que mènent ses petits enfants, et décide de quitter la famille. D’autre part, dans Le Barbier de Séville de Beaumarchais, le comte Almaviva, amoureux, tente d’arracher Rosine de son vieux tuteur qui a le projet de l’épouser. A la fin, le comte et Rosine se marient avec l’aide de Figaro, un ancien valet du comte.

...

Télécharger au format  txt (2.7 Kb)   pdf (55.2 Kb)   docx (8.8 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com