LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Fiche de lecture : Cheval de guerre, Michael Morpurgo

Rapports de Stage : Fiche de lecture : Cheval de guerre, Michael Morpurgo. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  27 Novembre 2012  •  681 Mots (3 Pages)  •  4 195 Vues

Page 1 sur 3

Fiche de lecture n°2

7°) Comment avez-vous fait votre choix dans la liste des livres?

J’ai choisis ce livre parce que c’est celui-là qui m’inspirait le plus.

8°) présentez l’œuvre: son auteur, son titre, son édition( année de l’édition) et description et explication de la couverture (vous pouvez la reproduire en plus).

L’auteur de ce livre est: Michael Morpurgo

Le tire est: cheval de guerre

L’édition est: Gallimard ( son année:1986)

Sur la couverture on peut voir en premier plan un cheval avec son harnais sur la tête et en second plan nous voyons des canons et des barbelets de guerre. Le ciel est sombre et lugubre ce qui fait encore plus penser à la guerre, à la douleur, et à la tristesse.



9°) présentez l’histoire:

a) cadre spatio-temporel ( vous pouvez faire un dessin ou un croquis; vous pouvez insérer une carte)

L’histoire ce passe au début en Angleterre puis en Allemagne et de nouveau en Angleterre.

b) les personnages principaux

Les personnages principaux sont Joey et Albert

d) les étapes de l’histoires

1: le père d’Albert achète Joey

2: Joey revendu car manque d’argent à cause de la guerre

3: Joey par à la guerre fait différente choses et différente rencontres vit plusieurs aventures compliqué et émouvante.

4: retrouvaille de Joey et Albert

5: retour chez Albert

10°)recopiez un passage que vous avez aimé( 15 lignes minimum)(sans fautes) et précisez, en une ligne ou deux, pourquoi vous avez choisi ce passage.

Le passage que j’ai choisi est:

« Joey risqua timidement Albert, en me regardant dans les yeux. Joey?

Je relevai la tête et, dans ma joie, je l’appelai très fort, en sorte que le son retentit dans toute la cour et amena hommes et chevaux à la porte de leurs écuries.

-ça pourrait être lui, dit Albert avec calme. Tu as raison, David ça pourrait être lui. C’est même le son de sa voix. Mais je connais un seul moyen pour en être sûr.

Il dénoua ma corde et tira le licol par-dessus ma tête. Puis , se détournant, il alla jusqu’au portail et là, il me fit face. Il arrondit les mains autour de ses lèvres et il siffla. C’était son ululement de hibou, ce même ululement grave

...

Télécharger au format  txt (4 Kb)   pdf (75.9 Kb)   docx (9.9 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com