LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Croyez vous qu'une bonne histoire est celle qui propose une fin inattendue ?

Dissertations Gratuits : Croyez vous qu'une bonne histoire est celle qui propose une fin inattendue ?. Recherche parmi 275 000+ dissertations

Par   •  8 Février 2014  •  1 936 Mots (8 Pages)  •  8 139 Vues

Page 1 sur 8

La littérature est variée, elle est composée de plusieurs mouvements littéraires qui différencient la tournure d'une histoire. Cependant la notion d'histoire ne perdra pas son sens premier : la mise en lecture de l’évolution d’événements ou de personnages réels ou inventés par l'auteur. Elle n'obéit à aucune règle fixe et laisse donc à l'écrivain une liberté de composition pour la construction de la fin de son récit. Celle-ci peut très bien être définie dès le début du récit pour être révélée au lecteur ou être facile à deviner, nous prenons l'exemple des contes avec cette fameuse expression « Tout est bien qui finit bien » montrant que tous contes a une fin heureuse et préméditée. Mais les rebondissements du livre peuvent induire le lecteur en erreur au fur et à mesure du récit et donner une chute totalement différente que celle que le lecteur imaginait.

Croyez vous qu'une bonne histoire est celle qui propose une fin inattendue ?

Nous répondrons aux questions suivante, tout d'abord le suspense est-il nécessaire à une intrigue intéressante ? Puis la littérature présente t-elle d'autres intérêts que le suspense ? Enfin un récit peut il être intéressant sans suspense ?

Le maintient en haleine du lecteur est recherché par les auteurs, le suspense est donc ici nécessaire pour attirer l'attention du lecteur. Ceci mène souvent à une fin imprévu qui est un choix d'écriture judicieux dans le roman policier comme dans Les Dix Petits Nègres d'Agatha Christie. Durant tout le long de l'histoire les personnages changent d'avis sur la causes de la mort de chacune des victimes. Tous les personnages ont vont être suspectés un à un ce qui donne des doutes aux lecteurs au sujet de l’assassin. Finalement une bouteille trouver à la mer révèle l'identité des meurtriers : le Juge Wargrave avec la complicité du médecin Armstrong ont tout deux commis les meurtres de leurs compagnons.

La fin d'un roman donne le dénouement de l'histoire, l’achèvement du récit, dans Notre Dames de Paris de Victor Hugo, Quasimodo, le sonneur de cloche dont le physique est particulièrement déformer, tombe amoureux d'Esmeralda, une gitane préférant l'officier de la garde, Phoebus qui fut assassiné par Frollo. Quasimodo tente de la sauvé après un revers de fortune, qui l'accuse du meurtre de Phoebus, en l’amenant à Notre-Dames qui est un lieu d'asile. Frollo est lui aussi amoureux d'Esmeralda mais elle, ne l'aime pas, furieux il la livre à la justice. Quasimodo assistant à l'exécution de la jeune femme en compagnie de Frollo, le pousse du haut de la tour de Notre-Dames où il se trouve avant d'aller se laisser mourir tenant embrassé le corps de sa bien aimé pour l'éternité.

Certains écrivains s'amusent à induire leur lecteur en erreur, ils donnent ainsi des informations dans le livres, qui font que les lecteurs s'imagine une fin, ils pensent connaître le dénouement pour au final être totalement surpris par la confusion, ne s'attendant pas du tout à la fin. Demain dès l'aube... de Victor Hugo en est un exemple, au long des vers de ce poème nous nous imaginons que Hugo exprime un rendez vous qu'il attend depuis longtemps avec une femme qu'il aime. Cependant dans l'avant dernier vers nous comprenons qu'il va déposer sur la tombe de sa fille, Léopoldine à Harfleur, « Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur »

Les exemples de récits suivant nous montre que le suspense est indispensable pour une bonne histoire. Cependant nous pouvons aussi penser que certain récits présente d'autres intérêt pour l'auteur que le suspense pour intéresser son lecteur.

Certain auteurs ont pour but de faire réfléchir leurs lecteurs, pour cela ils peuvent donner un sentiments de compassion à leur lecteurs. Ils y arrivent en exprimant leur sentiments pour une cause qu'ils veulent défendre tel Victor Hugo dans son poème Mélancholia, celui ci exprime son mécontentement face au travail des enfants, il voudrait que ceci cesse. Pour lui les enfants doivent rire, s'amuser, profiter de leur jeunesse « Jamais on ne s'arrête et jamais on ne joue » mais le travail les fatiguent « Où vont tous ces enfants dont pas un seul ne rit ? Ces doux êtres pensifs, que la fièvre maigrit ? ». Ces auteurs peuvent aussi donner des leçons de morales comme Jean de la Fontaine avec Les Fables de la Fontaine, dans La cigale et la fourmis La Fontaine décrit le comportement d'une cigale paresseuse opposé à celui d'une fourmis travailleuse. La cigale n'ayant pas fait ses réserves pour l'hiver vient demander de l'aide à son ami la fourmis qui n'est pas préteuse... Celle ci va donc refuser de l'aider en rétorquant « Tu as bien chanté tout l'été, et bien maintenant, va danser ». L'auteur de cette fable donne donc comme morale le fait que compter sur les autres n'est pas suffisant, il faut savoir être prévoyant et travailler.

Instruire est aussi un des buts de certains auteurs, dans Madame Bovary de Gustave Flaubert, celui ci cherche à nous montrer la qualité de vie de la population médiocre au XIXeme siècle. Il cherche à faire comprendre que l'insatisfaction pousse l'humain au pire, plus on a plus on veut, c'est ici le défaut d'Emma Bovary dans son roman. Au XIXeme siècle les Hommes ne devaient pas trop rêver. Flaubert écrivait sur la bêtise humaine, un sujet qui nous concerne tous. Les autobiographie peuvent aussi instruire un lecteur, il lui donne de la culture général et lui fait apprendre la vie d'une personne d'une autre époque.

La littérature peut émouvoir, nous faire connaître de nouvelle sensation. En lisant une personne peut avoir peur comme elle peut pleurer. Oscar et la dame rose de Éric-Emmanuel Schmitt a fait pleurer plus d'un lecteur, une histoire où la fin est devinée dès le début du livre, Oscar atteint de la maladie du cancer sait qu'il va mourir mais

...

Télécharger au format  txt (11.7 Kb)   pdf (122.6 Kb)   docx (12.7 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com