LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Commentaire sur le poème L'isolement d'Alphonse de Lamartine

Documents Gratuits : Commentaire sur le poème L'isolement d'Alphonse de Lamartine. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  15 Juin 2014  •  824 Mots (4 Pages)  •  4 358 Vues

Page 1 sur 4

L’isolement

Le poème « L’isolement » est un extrait de l’œuvre de Alphonse de Lamartine, Les Méditations poétiques. Publiée en 1820, ce recueil de poèmes est l’acte de naissance du romantisme, courant littéraire caractérisé par lyrisme, ou autrement dit, l’expression des sentiments personnels. Aussi il se caractérise par des thèmes tels que la nature, la solitude, la mort, en conclusion, ce qu’on appelle « le mal de vivre ». Il s’agit dans ce texte, de la tristesse qui tourne autour du poète après la morte d’un être qui lui était cher, sa femme Elvire (en décembre 1817). Celui-ci est composé des quatrains avec des vers en alexandrins.

On essaiera de répondre à la problématique qui met en question si l’isolement s’agit d’un poème typique du romantisme, et si c’est vrai, pourquoi peut on le dire. On le fera a travers trois axes appelés, « La solitude et tristesse du personnage qui se reflète dans le paysage », « L’aspiration à un ailleurs» et « la conférence lyrique et élégiaque»

Premièrement et déjà sur les premiers vers on peut voir une dominance de deux champs lexicaux, celui de la nature, et celui de l’ombre et obscurité (v. 1 « montagne », v.3 « plaine », v. 1 « à l’ombre du vieux chêne », v. 2 « au coucher du soleil », v.9 « monts couronnées de bois sombres). Ceci veut dire que la nature va refléter le malheur du poète à travers l’obscurité. Aussi, la nature représentera l’humeur du poète, c’est à dire tristesse et solitude qu’il souffre après la mort de sa femme. D’une autre part, on peut voir comment le paysage semble être vivant, ce qui nous donne l’air que ce paysage représente les sentiments et les pensées de l’auteur, v.4 « Dont le tableau se changeant se déroule à mes pieds » qui aussi montre le domaine de l’art et le théâtre se disputant avec la peinture, chose typique du romantisme.

Tel est cette tristesse et cette solitude, ainsi que la manque qui lui fait son épouse qu’il cherche à la rencontrer.

Deuxièmement, on voit comment la manque de sa femme lui fait sentir une solitude énorme même s’il s’agit d’un unique être qui est parti, v.28 « un seul être vous manque et tout est dépeuplée » (hyperbole). Vis à vis de cette tristesse et solitude, le poète se montre indifférent au spectacle de la nature qui l’entoure et a la vie même, « Mais à ces doux tableaux mon âme indifférente ». Ceci démontre comment sa vie commence a perdre un sens (au moins sur la Terre) et le veut de partir pour pouvoir se rencontrer avec Elvire s’accroit, « Sur la terre d'exil pourquoi resté-je encore ? Il n'est rien de commun entre la terre et moi. », « Mes vœux, m’élancer jusqu'à toi ! ». Puis, on le voit définitive et directement dans le dernier vers « Emportez-moi comme elle, orageux aquilons !», accompagné d’un signe d’exclamation qui exagère le sentiment de Alphonse pour partir.

Finalement, on voit comment le poète montre ses sentiments, en ce cas de tristesse tout au long du poème, dans la nature, dans les sons, dans tous les aspects. Déjà, on trouve l’allitération du son [s] dans toute l’œuvre qui fait référence a las tristesse. Puis, il existe une dominance du champ lexical de la tristesse, tel que « Je contemple la terre ainsi qu'une

...

Télécharger au format  txt (5 Kb)   pdf (70.7 Kb)   docx (9.7 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com