LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Zadig Ou La Destinée, Histoire Orientale Nouvelle De Voltaire (1748)

Dissertation : Zadig Ou La Destinée, Histoire Orientale Nouvelle De Voltaire (1748). Recherche parmi 254 000+ dissertations

Par   •  14 Mars 2012  •  1 487 Mots (6 Pages)  •  1 424 Vues

Page 1 sur 6

Résumé

Chapitre I : “Le borgne”

Zadig, jeune Babylonien, de bonne mine, riche, paré de toutes les qualités, et, malgré son jeune âge, plein des meilleures dispositions, aussi honnête que sagace, croit avoir tout pour être heureux. Il est sur le point d'épouser la belle Sémire, le plus beau parti de Babylone. Un envieux veut faire enlever la jeune femme : Zadig se porte à son secours. Il reçoit un coup dans l'oeil qui le rend borgne, et Sémire, ne pouvant s’accoutumer à un mari borgne, le laisse pour son ravisseur.

Chapitre II : “Le nez”

Zadig décide alors d'épouser une jeune fille du commun, Azora. Voulant éprouver la constance de ses sentiments, il simule la mort, et on l'enterre. Cador, un ami de Zadig, réussit à consoler la jeune femme et, d'accord avec son compère, feint de souffrir affreusement d'une crise de rate. Le seul remède, prétend-il, est de poser sur la partie malade le nez d'un homme qui vient de mourir. Voilà la veuve, un couteau à la main, qui se dirige vers le tombeau de son mari. Aussi la répudie-t-il.

Chapitre III : ‘’Le chien et le cheval’

Désabusé des femmes, Zadig se retire dans sa maison de campagne, trouve refuge dans la nature, qui est à l'image de Dieu, et se livre en philosophe à l'étude des sciences. Mais, alors qu'il se promène, il rencontre des courtisans affolés, partis à la recherche du chien de la reine et du cheval du roi, qui ont disparu. Zadig, qui n'a pourtant pas rencontré les animaux, met les poursuivants sur la piste, au moyen de déductions savantes reposant sur de minuscules indices. Cependant, sa trop grande perspicacité ne lui rapporte que des ennuis avec la justice, lui vaut de sévères condamnations. Puis il est en péril pour s’être montré trop prudent. Il constate : «Qu’il est difficile d’être heureux dans sa vie !»

Chapitre IV : ‘’L’envieux’’

Zadig, revenu dans un faubourg de Babylone, y réunit des savants mais, à cause d’un précepte alimentaire de Zoroastre, connaît des ennuis, risque même d’être empalé à la demande de Yébor, «le plus sot des Chaldéens, et partant le plus fanatique», mais il est sauvé par Cador. Il reçoit «la société la plus brillante». Mais l’envieux Arimaze le fait injustement emprisonner. Sur le point d’être supplicié, il est sauvé par le perroquet royal : «Voilà donc de quoi dépendent les destinées des hommes !»

Chapitre V : ‘’Les généreux’’

Zadig devient le favori du roi Moabdar et de la reine Astarté. À l’occasion d’une fête, le roi accorde une coupe à celui qui a été le plus généreux. Plusieurs individus sont présentés, mais c’est Zadig que choisit le roi. Il «disait : ‘’Je suis donc enfin heureux !’’ Mais il se trompait.»

Chapitre VI : ‘’Le ministre’’

Grâce à sa sagesse et à sa générosité, Zadig devient le confident du roi, qui le nomme premier ministre.

Chapitre VII : ‘’Les disputes et les audiences’’

Zadig fait régner quelque temps, à Babylone, une justice tempérée d'indulgence et de sagacité. On l’admire pour sa sagesse, son goût des beaux-arts.

Chapitre VIII : ‘’La jalousie’’

Zadig tombe amoureux de la reine Astarté, et, comme elle le regarde avec complaisance, il «commençait à croire qu’il n’est pas si difficile d’être heureux». Cependant, comme elle lui témoigne trop d’attentions, la jalousie du roi est suscitée. Zadig doit s'enfuir en toute hâte de la Cour. C'est l'occasion pour lui d'un retour sur soi, et d'une réflexion sur les caprices de la fatalité, sur l’injustice de la destinée : «Ô vertu ! À quoi m’avez-vous servi?... Tout ce que j’ai fait de bien a toujours été pour moi une souce de malédictions, et je n’ai été élevé au comble de la grandeur que pour tomber dans le plus horrible précipice de l’infortune. Si j’eusse été méchant comme tant d’autres, je serais heureux comme eux.»

Chapitre IX : “La femme battue”

Sur le point d'arriver en Égypte, il rencontre une femme éplorée, poursuivie par un mari furieux qui l'accable de reproches et de coups. Ému, Zadig intervient et est pris à partie par le brutal. Le jeune homme terrasse son adversaire ; mais, comme celui-ci profite de son indulgence pour le prendre en traître, exaspéré, Zadig le tue. Quant à la femme, se plaisant à être battue, elle l’accable de malédictions !

Chapitre X : “L’esclavage”

Jeté en prison, Zadig est vendu comme esclave à l’Arabe Sétoc. Mais il devient l’ami de son maître auquel il rend d'éminents services, et qui l’emmène avec lui en Arabie.

Chapitre X’ : “Le bûcher”

En Arabie, Zadig fait

...

Télécharger au format  txt (9.5 Kb)   pdf (106.5 Kb)   docx (12.5 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com