LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Une si longue lettre (roman épistolaire) de Mariam Ba

Dissertation : Une si longue lettre (roman épistolaire) de Mariam Ba. Recherche parmi 229 000+ dissertations

Par   •  17 Mars 2014  •  900 Mots (4 Pages)  •  2 438 Vues

Page 1 sur 4

Mariama Bâ

Grand classique et œuvre incontournable dans la littérature africaine contemporaine, Une si longue lettre, roman épistolaire de l’auteur sénégalais Mariama Bâ, a été publié pour la première fois en 1979. De renommée internationale, car traduit par la suite en vingt langues différentes, la présente œuvre demeure incontestablement aujourd’hui une référence en matière de culture négro-africaine.

En outre, Mariama Bâ fut la première romancière africaine à avoir osé lever le voile sur certaines réalités sociales propres au continent africain en général et à son pays en particulier, le Sénégal. Cet engagement, signe d’hardiesse et de témérité, lui vaudront tous les honneurs tant la portée de son geste, survenu dans un contexte où la liberté de pensée et d’expression en ce qui concerne les femmes n’étaient pas forcément les maîtres mots, fut grande et éloquente.

Ledit roman retrace ainsi tout au long des vingt-huit lettres qui le composent, les différentes étapes et péripéties de la vie de deux amies d’enfance, Ramatoulaye Fall et Aïssatou Bâ.

Publicité

''Une si longue lettre''

Veuve et mère de douze enfants, Ramatoulaye entreprend après la mort de son mari, Monsieur Modou Fall, la rédaction d’une « longue lettre » qu’elle adresse à sa meilleure amie Aissatou Bâ, exilée aux Etats-Unis où elle exerce le métier d’interprète. La période de réclusion de quarante jours que lui impose la tradition musulmane la plonge dans de profondes réflexions qui lui permettent à leur tour, de procéder à un bilan de sa vie.

Loin d’être une tâche aisée tant sa douleur et sa tristesse sont profondes, Ramatoulaye relate avec tendresse mais aussi avec beaucoup de nostalgie les différents moments ayant marqués leur amitié et leur enfance commune. Une enfance faite de joie, de croyances, d’espoir mais en fin de compte de désillusions patentes.

Ceci est aussi l’occasion pour notre héroïne de revenir sur les circonstances du décès de son feu mari, sur les années passées à ses côtes, sur ses déboires conjugaux mais également de dresser un parallèle entre l’expérience d’Aïssatou et la sienne, et d’en tirer des conclusions. De ce fait, loin de se poser comme un simple outil d’expression au service de la pensée de l’homme, l’écriture aura au fil de l’histoire un véritable effet cathartique sur Ramatoulaye.

C’est à travers et surtout grâce à elle que celle-ci

...

Télécharger au format  txt (5.5 Kb)   pdf (77.2 Kb)   docx (10.3 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com