LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Micromégas, Voltaire

Fiche de lecture : Micromégas, Voltaire. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  29 Février 2012  •  Fiche de lecture  •  8 659 Mots (35 Pages)  •  1 064 Vues

Page 1 sur 35

Micromégas : notes de lecture de l’édition Pocket

Micromégas + Ingénu = 2 étrangers curieux ; « débarquent » d’1 autre planète ou continent lointain.

Altérité et relativité (> critique politique et philosophique).

Micromégas :

Entre allégorie et parabole, publié en 1752 mais date de 1739 = bilan de toutes les lectures faites par Voltaire à l’époque)

2 adj grecs : petit et grand => tout est relatif ; tout géant qu’il soit, il n’est qu’un nain pour les habitants d’autres planètes.

Leçon de sagesse et de modestie.

Bien et mal sont relatifs aussi.

Voyage ds l’espace = voyage de l’esprit, plein d’enthousiasme face à l’immensité du savoir.

Que peut-on savoir et comment ?

Chapitre I : Voyage d’un habitant du monde de l’étoile Sirius dans la planète Saturne.

Narrateur personnage : « je », historien voyageur, a rencontré Micromégas.

Micromégas = 8 lieues de haut = géant pour nous. Il vit sur une des planètes gravitant autour de Sirius = planète qui doit être gigantesque pour abriter de telles créatures. Lois de l’algèbre. Qd il n’avait pas encore 250 ans, Micromégas au collège des Jésuites de sa planète. Esprit vif doué pr les maths.

A 450 ans (soit au sortir de l’enfance) : biologie. Jugé hérétique, procès qui dure 220 ans

Banni de la cour du muphti : 800 années d’exil.

Voyage pour se former l’esprit et le cœur.

Va d’une planète à l’autre comme 1 oiseau, utilise les lois de la gravitation, l’attraction des comètes.

Arrive sur Saturne, où les Saturniens ne mesurent « que » 2000 mètres, + petits que le Sirien.

ANALYSE : Certains éléments font penser soit à un début de conte / soit à un récit véridique.

Conte : lieu vague et fantaisiste ; « il y avait un jeune homme » ; trait de caractère dominant : son esprit.

Récit véridique : le narrateur dit avoir connu le héros.

Taille : nombreuses précisions chiffrées, calculs qui donnent le vertige, ccl humoristique : « rien n’est plus simple et plus ordinaire dans la nature ». Durée de vie proportionnelle à sa taille (cf Gargantua).

Comme Voltaire : Jésuites ; foudres des autorités religieuses ; exil, occasion de voyager, de voir autre chose (ex : Allemagne, Angleterre).

Chapitre II : Conversation avec le Secrétaire de l’Académie de Saturne (philosophe = Fontenelle)

« La nature est comme la nature. Pourquoi lui chercher des comparaisons ? Je ne veux point qu’on me plaise, je veux qu’on m’instruise. » (Micromégas) Sur Saturne, les hommes ont 72 sens (1000 sur Sirius) mais savent qu’ils sont peut de choses, et vivent 15000 ans, ce qui est trop peu pour apprendre tout ce qu’il y a à connaître. Discussion autour des propriétés de la matière. Micromégas : « Il n’y a pas un visage qui ne soit différent de tous les autres » parmi ceux qu’il a vus. Le philosophe de Saturne apprend auprès de Micromégas // et réciproquement.

Ils continuent le voyage ensemble : « faire ensemble un petit voyage philosophique ».

ANALYSE : Tradition du roman de découverte : rencontre un interlocuteur qui lui fait découvrir sa planète.

= Fontenelle, caricature + sympathie. Vulgarisateur, n’invente rien / transmet les pensées des autres.

Anonyme : désigné sous forme de périphrases de plus en plus solennelle au fur et à mesure que le texte progresse puis décroît jusqu’à en faire un homme ordinaire : « le petit homme de Saturne ».

Style fleuri : Micromégas le lui reproche > discours + dépouillé.

Insatisfaction : trop peu de sens, vie trop courte. Débuts du spleen, « vapeurs anglaises » selon Diderot.

Chapitre III : Voyage de 2 habitants de Sirius et de Saturne

La maîtresse du Saturnien lui reproche de l’abandonner, et va se consoler avec un autre. Ils partent avec de nombreux instruments mathématiques, et avec leur suite. Passent une année sur Jupiter, puis passent près de Mars (toute petite donc ils passent leur chemin), puis arrivent sur la Terre, « petite lueur ». Ils débarquent le 5 juillet 1737.

Chapitre IV : Ce qui leur arrive sur le globe de la Terre

Ils mangent 2 montagnes à déjeuner. Font le tour de la Terre en 36 heures. Approchent de « cette mare imperceptible qu’on nomme la Méditerranée » puis de « cet autre petit étang connu sous le nom du Grand Océan ». Tellement grands qu’ils ne voient pas que la Terre est habitée par des hommes.

Ce n’est pas parce qu’on ne voit pas certaines choses que celles-ci n’existent pas.

Micromégas casse 1 collier de diamants, ceux-ci tombent à terre : à travers la loupe constituée par les pierres précieuses, il aperçoit une baleine dans la mer Baltique, la prend entre ses doigts. Il attrape ensuite un vaisseau, + gros que la baleine, le place sur son ongle = expédition française de scientifiques et philosophes de Maupertuis, qui revient du cercle polaire, en 1737.

ANALYSE : 2 parties :

Discussion théorique sur la méthode scientifique : la Terre peut-elle être habitée ? Echange vif, abondance de « mais » (réparties). Le Saturnien écoute en premier ses sens ; tandis que Micromégas est plus cartésien, a + de recul, ne se fie pas aux sens, qui sont faibles. Pour Voltaire, les débats infinis sont forcément stériles.

Observation qui montre la supériorité de l’expérience sur la théorie : importance du hasard (collier cassé). 2 attitudes opposées : Micromégas observe patiemment, l’autre s’empresse de commenter, de juger. Le Saturnien ne réfléchit pas assez.

Conte + réalité : rencontre d’une expédition bien réelle ! Voltaire fournit ainsi une explication concernant la

...

Télécharger au format  txt (64 Kb)   pdf (517.3 Kb)   docx (43.5 Kb)  
Voir 34 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com