LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les Contemplations, Demain des l'aube, 1847, Victor Hugo

Commentaire de texte : Les Contemplations, Demain des l'aube, 1847, Victor Hugo. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  13 Mars 2013  •  Commentaire de texte  •  321 Mots (2 Pages)  •  1 188 Vues

Page 1 sur 2

Les Contemplations, Demain dès l'aube, 1847

Victor Hugo

Le poème est écrit pour le lecteur afin de lui raconter de quelle manière il va partir le lendemain dès l'aube et, sans jamais se laisser distraire par son environnement, marcher à travers la campagne pour le rejoindre.

Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne,

Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m'attends.

J'irai par la forêt, j'irai par la montagne.

Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.

Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,

Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,

Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,

Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.

Je ne regarderai ni l'or du soir qui tombe,

Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,

Et quand j'arriverai, je mettrai sur ta tombe

Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur.

«  Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne,

Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m'attends.

J'irai par la forêt, j'irai par la montagne.

Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps. »

 Recueil Demeny , Ma bohème ,1870

Arthur Rimbaud

 

Les thèmes de ce poème sont les reflets de sa vie d'adolescent , d'où le titre « Ma bohème » qui fait référence à quelqu’un qui vit au jour le jour et qui vagabonde, qui mène une vie de bohème.

Je m'en allais, les poings dans mes poches crevées ;

Mon paletot aussi devenait idéal ;

J'allais sous le ciel, Muse, et j'étais ton féal ;

Oh! là là! que d'amours splendides j'ai rêvées !

Mon unique culotte avait un large trou.

Petit-Poucet rêveur, j'égrenais dans ma course

Des rimes. Mon auberge était à la Grande-Ourse.

Mes étoiles au ciel avaient un doux frou-frou

Et je les écoutais, assis au bord des routes,

Ces bons soirs de septembre où je sentais des gouttes

De rosée

...

Télécharger au format  txt (2.1 Kb)   pdf (53 Kb)   docx (8.9 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com