LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

L'homme et l'animal

Cours : L'homme et l'animal. Recherche parmi 272 000+ dissertations

Par   •  11 Mai 2022  •  Cours  •  1 125 Mots (5 Pages)  •  28 Vues

Page 1 sur 5

INTRO :

Bonjour, c'est Inès et Coline. On va aborder le sujet de l’homme et l’animal. En effet l’homme et l’animal sont étroitement liés sous différent aspect. L’homme est un animal, mais à des caractéristiques développés de différent dégré par rapport au autre. L’homme se sert notamment des autres animaux pour ses créations artistiques. On va se demander comment l’homme transfigure ses défauts sous forme animal et/ou monstrueuses dans la littérature ? Pour répondre à cette question, nous avons étudiés différents exemple tiré aussi bien de la littérature que du cinéma de toutes les époques. En passant par Montaigne jusqu’à Walt Disney.

PAUSE 5 SECONDES

Pour commencer, le monstre et l’animal, sont des miroirs critique de l’homme. La fantaisie est au service de considération morales. Dans le conte La Belle et la Bête (1757) par Jeanne-Marie Leprince de Beaumont, la Bête a effectivement une apparence terrifiante, il s’est fait transformé en monstre à cause de sa cupidité parce qu’il n’avait pas accepter le modeste présent d’une sorcière, mais son cœur est pur. « Il y a bien des hommes qui sont plus monstres que vous », lui confie la Belle. La figure traditionnelle du monstre se renverse : la véritable monstruosité n'est plus physique, mais morale, en effet les sœurs de la Belle sont plus monstrueuse que la bête. 

PAUSE 3 SECONDES

Ensuite, on retrouve ce trouble entre l'homme et le monstre tout au long du siècle romantique : la créature de Frankenstein (Mary Shelley, 1818) ou le vampire Dracula (Bram Stoker, 1897) sont autant de figures qui nous interrogent sur notre propre rapport à autrui et au monde.

PAUSE 2 SECONDES

La monstruosité permet de réfléchir sur les frontières de l'humanité. Dans ses Essais (1595), Montaigne prend l'exemple d'un enfant considéré comme « monstrueux » afin de prouver que, malgré sa difformité physique, il n'en demeure pas moins un être humain, il dit que « il n'y a rien, quoi que ce puisse être, qui ne soit pas selon la nature ».

PAUSE 2 SECONDES

La mythologie gréco-romaine abonde en monstres de toutes sortes : ils permettent de mettre en valeur les héros épiques qui les affrontent. 

PAUSE 3 SECONDES

Oui c'est vrai : par exemple : le Minotaure qui est un monstre bestiale. C'est un mi-homme mi taureau. Il a le corps d’un homme et la tête d’un taureau. Il est très agressif et impulsif, et agit de manière dangereuse. Il ne se nourrit que de chaire humaine. On peut penser que ce mythe critique, les personnes qui utilisent la violence afin d’être supérieur aux autres. 

PAUSE 2 SECONDES

Ou encore : Les sirènes qui sont des mi femme / mi oiseau. Elles ont une voix enchantresse qui détourne les marins, après avoir réussi, les sirènes mangent les marins. Cela peut critiquer le rapport à la popularité de certaines personnes par rapport à leur beauté extérieure.

PAUSE 2 SECONDES

Ah bon, elles c'étaient des oiseaux, je pensais que c'était des femmes poissons ? 

PAUSE 2 SECODES

T’a jamais lu l’Odysée, d’Homère ?  Dans la mythologie grecque, les sirènes, ont une tête de femme et un corps oiseau. C'est dans la mythologie nordique que les sirènes ont un corps de poisson. 

PAUSE 3 SECONDES

Ah bah j’ai appris un truc. Bon reprenons. 

PAUSE 2 SECONDES

Du coup, on remarque aussi que dans les livres pour enfant, on attribue des caractéristiques humaines aux monstres et on les fait nous ressembler mais dans le bon sens. Par exemple, dans le livre « Le gros monstre qui aimait trop lire » de Lili Chartrand, où on nous raconte l’histoire d’un monstre qui découvre la magie de la lecture. 

PAUSE 5 SECONDES

Enfin, on observe dans beaucoup d’œuvres que les animaux représent les vices humains. Le lecteur peut s’interroger sur la conduite à adopter. Spécialement dans les fables de la Fontaine ou, le fabuliste décrit la société humaine et ses mécanismes. (argent, pouvoir, travail, politiques,…). Les personnages sont des animaux personnifiées qui imitent l’hommes à travers leurs défauts. 

...

Télécharger au format  txt (6.8 Kb)   pdf (54.9 Kb)   docx (10.4 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com