LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Fiche De Lecture De Tout Est Langage De Françoise Dolto

Commentaires Composés : Fiche De Lecture De Tout Est Langage De Françoise Dolto. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  17 Novembre 2012  •  3 189 Mots (13 Pages)  •  4 239 Vues

Page 1 sur 13

Fiche de Lecture

Tout est langage

de Françoise Dolto

Biographie de l’auteur :

Françoise Dolto (née Mariette) naît le 6 Novembre 1908 à Paris dans une famille bourgeoise catholique. Elle grandit dans l’ombre pesante de sa sœur aînée décédée et de sa mère tellement traumatisée par cette perte qu'elle reproche à Françoise d’être en vie.

Très jeune, Françoise Mariette manifeste son désir de devenir « médecin de l’éducation » et malgré la réticence de sa mère à ce qu'elle poursuive des études, elle entreprend dès 1929 des études d’infirmière puis de médecine. En 1934 elle commence une psychanalyse avec le professeur René Laforgue qui lui proposera de devenir psychanalyste, ce qu’elle refuse dans un premier temps. En 1939, elle adhère à la société psychanalytique de Paris et travaille parallèlement en tant que médecin en cabinet auprès d’adultes et en institution auprès d’enfants. Ces différentes expériences la conduisent à se tourner vers la psychanalyse. En 1942, elle se marie avec Boris Ivanovitch Dolto, le fondateur d’une nouvelle méthode de kinésithérapie. Ils s’intéressent tous deux aux rapports entre physique et psychisme. Ils auront 3 enfants.

Avec Jacques Lacan, elle fonde en 1953, par rupture avec la société psychanalytique de Paris, la Société Française de Psychanalyse et en 1963 elle adhère à l’école Freudienne de Paris.

Elle est réputée pour son œuvre consacrée à « la cause des enfants » qui se base sur l’écoute des singularités du développement de l’enfant dès son plus jeune âge, pour son travail sur le langage de l’enfant et les rapports parents-enfants et enfin pour son rôle de pionnière dans la psychanalyse de l’enfant en France. Dès 1967 elle œuvre à la vulgarisation de ses connaissances et participe à des émissions radiophoniques telle que « Quand l’enfant paraît », dans laquelle elle répond aux questions des auditeurs sur l’éducation.

Enfin elle fonde en 1979 la 1ere maison verte à Paris, un lieu de socialisation précoce pour les enfants et d'écoute pour les parents qui les accompagnent. Elle décède à Paris le 25 août 1988.

Résumé de l’ouvrage :

Tout est langage est un ouvrage écrit en 1987, qui reprend le contenu d’une conférence conduite par Françoise Dolto le 13 Octobre 1984 à Grenoble. Cette conférence intitulée « Le dire et le faire. Tout est langage. L’importance des paroles dites aux enfants et devant eux. » s’est tenue devant un auditoire composé de psychologues, de médecins et de travailleurs sociaux. Elle cherche à faire comprendre à ceux qui s'occupent de l'éducation et des soins des enfants et des jeunes en difficulté (physique, psychique ou sociale) que l’être humain est avant tout un être de langage. 

D’une part Françoise Dolto souligne l’incidence du langage des adultes sur le comportement des enfants. La parole (dite ou non dite) et le langage en général (conscient ou inconscient) sont des instruments de construction et de socialisation de l’individu. Le langage est perçu dès le plus jeune âge. Il a une importance d’autant plus décisive chez les enfants, qu’ils ont tout à découvrir. À ce titre, l’auteur souligne la nécessité de  « parler vrai » à l’enfant, de dire la vérité et cela en toutes circonstances, même dans les situations les plus dramatiques (mort, séparation, maladie etc.).

D’autre part elle montre que le langage n’est pas forcément verbal. L'enfant utilise tout son corps pour exprimer ce qu’il ne peut dire autrement. Il est alors nécessaire d’essayer de décoder, de comprendre ce langage. Le langage permet à l’enfant d’exprimer ses besoins, ses désirs et en particulier son désir de communiquer et d’entrer en contact avec d’autres.

Lors de la conférence et de la session de questions-réponses qui a suivi, l’auteur tente d’éclaircir les questionnements de l’auditoire en se servant de la psychanalyse comme outil de réflexion. D’après Françoise Dolto la psychanalyse c’est « décoder un langage qui a perturbé l'ordonnance du développement langage-corps de l'enfant avant la parole ».

Analyse de l’ouvrage :

Dans cet ouvrage Françoise Dolto montre que tout est langage.

Le langage est d' une part une faculté de symbolisation par laquelle l’individu perçoit des significations dans les êtres et les évènements. Pour un enfant tout ce qui se passe autour de lui est un langage et cela dès le plus jeune âge. D'autre part le langage permet à l'individu de formuler par ses attitudes et ses discours d’autres significations. Pour mettre en place son langage et la fonction symbolique qui lui est associée il est nécessaire que l’enfant fasse des croisements entre ce qu’il ressent et les indications données par l 'adulte sur ses perceptions. Le langage n’est pas que verbal il peut être aussi olfactif, visuel, gestuel. Le silence lui-même est un langage. « L’agir est un langage ». De par son comportement, l’individu exprime ce qui ne peut pas être dit, accepté, compris, pour des raisons morales ou idéologiques. Pour comprendre un individu il est alors nécessaire de trouver ce qu'il exprime par son langage.

Les paroles et le langage exprimés devant un enfant ont des conséquences sur son comportement. Les paroles dites ou non dites peuvent ainsi induire chez l'enfant une attitude, un désir ou encore des effets psychosomatiques. Lors de la seconde guerre mondiale par exemple, des enfants ne comprenaient pas que leur mère soit contente de voir leur père fait prisonnier de guerre, alors que pour eux les prisonniers étaient des malfaiteurs. La délinquance prenait une valeur séductrice pour cet enfant. Il commençait alors une délinquance interne et devenait incontinent (langage de non maîtrise de soi chez l’enfant).

Les paroles et les comportements des parents ont un rôle primordial pour l'enfant. Ils lui permettent de découvrir, d'appréhender le monde qui l'entoure, ainsi que son corps. Ils jouent un rôle fondamental dans la construction psychologique et identitaire de l'enfant. Ainsi, par exemple, l’enfant ne se sait

...

Télécharger au format  txt (20.9 Kb)   pdf (191.7 Kb)   docx (16.4 Kb)  
Voir 12 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com