LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Exposé sur l'amour et l'amitié dans une si longue lettre bes

Fiche : Exposé sur l'amour et l'amitié dans une si longue lettre bes. Recherche parmi 243 000+ dissertations

Par   •  20 Novembre 2015  •  Fiche  •  2 556 Mots (11 Pages)  •  5 260 Vues

Page 1 sur 11

Cem pak                          Classe : 3éme D  

Professeur MADANE KANOUTE

« « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « 

EXPOSE SUR LE THEME :

  LE  REBOISEMENT

« « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « 

LES EXPOSANTS :

1. CHEIKH         SARR                    4. ALIOU NIANG NDONG          7. Talla  DIAW

2. BOOBACAR     COLY                   5. MAMADOU L NDIAYE            8. IBRAHIMA Diedhiou

3. EL HADJI  B  FAYE                6. SOULEYMANE MANE                  

« « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « 

PLAN :

Introduction

  1. POURQUOI REBOISER

1-1 LA DÉGRADATION DES SOLS.

    II.      la  lutte contre le reboisement

Conclusion :

« « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « « 

Introduction

De par le monde, les arbres sont des symboles de vie, ils offrent le confort de leur ombre, l’abondance de leurs fruits, redonnent vie aux terres stériles, fournissent un combustible essentiel enrichissent et stabilisent les sols bref ils présentent la particularité essentielle d’être à la base de toute chaîne alimentaire d’où la production primaire. Ils sont indispensables. Mais confrontés à la désertification qui est un processus de dégradation qualitative de l’équilibre écologique et de détérioration quantitative des ressources biologiques de soutien de vie, leur survie est en voie d’être compromise. Face à cette situation alarmante une vaste campagne de plantations d’arbres se répand presque un peu partout, ce sont les projets de reboisement. Mais qu’en est-il exactement ? C’est la question que nous proposons d’étudier cela nous mènera à étudier d’abord la dégradation des sols ensuite nous en rechercherons les causes et pour enfin en mesurer les conséquences  afin de comprendre la politique de reboisement.

Le monde est actuellement confronté à une grave et très rapide dégradation des terres. En effet déboisement et désertification deux types de menaces étroitement liées sont entrain de prendre une ampleur sans précédent. Les images de télédétection nous montrent les sols nus qui gagnent du terrain dans les plus grandes forêts. L’Amazonie par exemple cet immense réserve naturelle a perdu entre 300 et 400000 km2  de ses forêts. Des statistiques préconisent même qu’elle pourrait se transformer en désert en peu de temps. Mais si la désertification touche une centaine de pays, c’est en Afrique au Sud du Sahara (en particulier au Sahel), au Nord Ouest de l’Asie et au moyen Orient qu’elle est la plus sévère. Chaque année, 200 000 km2 soit une superficie plus grande que celle du Sénégal deviennent totalement stériles sous l’effet de la désertification et le processus ne fait que s’accélérer aujourd’hui, il menace plus de 20% de la surface terrestre soit 80 millions d’êtres humains.

1-2 LES CAUSES DE LA DÉGRADATION DES SOLS

Les défrichements, les incendies, la surexploitation des terres, le surpâturage, le déboisement, les méfaits de la lutte biologique, les pluies acides sont à l’origine de destruction du couvert végétal. La demande de bois de feu est l’une des principales causes du déboisement, en particulier dans les terres sèches d’altitude ou les arbres poussent lentement. On a calculé que pour faire face à leur besoin quotidien en énergie, 1, ,3 milliards d’êtres humains doivent couper du bois de feu.

Les incendies sont surtout causées par des négligences : décharges incontrôlées, écobuage non maîtrisé, mégots, barbecues, rarement par des actes de malveillance. La sécheresse et le vent amplifient les dégâts. Le surpâturage et la surcharge pastorale font disparaît le couvert végétal. En outre le piétinement des animaux forme invariablement des rigoles qui favorisent le ravinement ces pratiques sont elles mêmes causées par les pressions qu’exerce l’accroissement rapide de la population. En essayant de produire d’avantage de nourriture pour elle-même et pour son bétail une population de plus en plus nombreuse a souvent tendance à trop demander aux terres semi-arides ; en maintenant la production à un niveau élevé en période de sécheresse, elle diminue la résistance de la terre qu’elle engage dans une voie de dégradation irréversible

Les pesticides (herbicides, insecticides, fongicides) bien que efficace leur utilisation présente de nombreux risques pour les plantes elles-mêmes.

Les pluies acides (pH inférieur à 5 ;6) font disparaître des forêts 6M hectares sont touchées en Europe quels que soient les sols et les espèces végétales. Le mécanisme d’action des pluies acides n’est pas encore élucidé : on constate une perturbation de la croissance, un jaunissement, puis une perte des feuilles, l’endommagement des racines, une plus grande sensibilité aux maladies. La pollution de l’air est la cause des pluies acides : oxydes azotées, oxydes de soufre des roches carbonées soufrées qu’utilisent les industries combustion d’ordures ménagères et de plastiques.

1-3 LES CONSÉQUENCES DE LA DÉGRADATION DES SOLS

Sur le plan écologique, la déforestation entraîne une libération importante de CO2 dans l’atmosphère ; en outre ces arbres non remplacées ne capteront plus le Co2 qui devient ainsi plus abondant, l’érosion des sols provoque une minéralisation rapide de l’humus immobilisé

Les conséquences de cet ensemble de faits peuvent être grave car l’accumulation de CO2 provoque un effet de serre il renvoie vers le sol les radiations infra rouges, contribuant ainsi à un réchauffement de l’atmosphère. Vers 2030, l’augmentation de la température annuelle moyenne pourrait être de 0,5 à 8 degrés C par rapport à aujourd’hui. Les déserts avanceraient à des latitudes plus élevées. Les peuplements végétaux seraient bouleversés par un réchauffement brutal. La culture du blé ne serait plus possible au Canada. Les banquises et glaciers fondraient, le niveau des océans s’élèverait de plusieurs mètres noyant certains pays côtiers. Les arbres par leur évapotranspiration humidifient l’atmosphère ; leur disparition pourrait modifier le régime des pluies. Outre l’écologique, la forêt est au cœur de la vie économique de nombreux pays en développement c’est pourquoi sa destruction ne peut être sans conséquence sur cette dernière. Ainsi en développement c’est pourquoi sa destruction d’électricité car une moins grande quantité d’eau passe par les turbines, ce qui abrège la vie économique de l’investissement.

...

Télécharger au format  txt (15.5 Kb)   pdf (247.1 Kb)   docx (99.6 Kb)  
Voir 10 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com