LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Exposé sur Une si longue lettre (roman épistolaire) de Mariam Ba

Lettre type : Exposé sur Une si longue lettre (roman épistolaire) de Mariam Ba. Recherche parmi 230 000+ dissertations

Par   •  25 Mai 2014  •  Lettre type  •  1 173 Mots (5 Pages)  •  1 208 Vues

Page 1 sur 5

Exposé dans Une Si Longue Lettre

Thème : L’amour et L’amitié

Plan du travail :

Introduction

I. L’amour dans Une Si Longue Lettre

1. L’amour chez les femmes

2. L’amour chez les hommes

II.L’amitié dans Une Si Longue Lettre

1. L’amitié entre les femmes

2. L’amitié entre les hommes

CONCLUSION

Introduction:

Dans un contexte ou l’écriture masculine prévalait, il y avait une volonté de la part de l’auteur de prendre en charge la cause féminine des femmes et de faire valoir l’écriture féminine. C’est un roman féministe écrit par une femme qui réagit par rapport aux conditions des sœurs victimes de traditions et de la domination des hommes. Avec Une si Longue Lettre, Mariama Ba est l’une des premières Africaines à dénoncer l’injustice faites aux femmes dans la société.

Ce roman épistolaire (sous forme de lettre), Une si longue lettre exprime aussi la portée de l’ouvrage et les messages que veut faire passer l’auteur dés la première lettre. Nous sommes au Sénégal et le point de départ est la mort de son mari Modou Fall. Cette longue lettre à son amie est donc une sorte de prétexte pour montrer sa vision à la société et pour le qu’elle porte en elle-même. La polygamie, la lettre contre les castes, l’éducation, les droits de la femme, l’islamisme l’amour et l’amitié sont les questions essentielles posées dans cet ouvrage.

Notre travail porte sur ce dernier thème : L amour et l’amitié

I. L’amour et l’amitié dans une si longue lettre1-L’amour chez les femmes

En lisant ce roman on se rend compte que l’amour a été le pope des femmes. En effet dans tout cet ouvrage on a l’impression que seules les femmes savent aimer. Elles ont toutes voues un amour assez grand à leurs conjoints.

Amitié et coépouse dans une: « si longue lettre de Mariama Ba »

Introduction :

Parler de l’image de la femme du Sénégal telle quelle est vue par Mariama Bâ dans Une si longue lettre, selon la tradition africaine et la religion musulmane, est inévitable. A travers Ramatoulaye, son personnage principal et la technique épistolaire choisis sciemment pour plaider la cause de la femme, l’auteur nous conduit dans sa conception romanesque. Elle nous y montre la considération générale accordée à la femme dans tous les domaines de la vie au Sénégal. En tout et pour tout, la femme – jeune ou mature soit-elle, est vouée au silence en dépit de la gravité de ses peines. Ses droits sont taillés à la hauteur de la volonté del’homme. Il en est même en amour. On le verra avec le cas des foyers de Ramatoulaye et de celui d’Aïssatou, deux amies de très longue date dont les maris s’étaient engagés en de nouvelles aventures amoureuses contre toute attente de leurs épouses respectives. Ni la coutume ni la religion musulmane n’ont, ici, réservé aucun droit à ces deux femmes même au sujet de ce qui les concerne très intimement chacune. Binetou et La petite Nabou, les coépouses qui leurs avaient été adjointes au nom de ces sacrées institutions i Un tel comportement rebelle de Ramatoulaye ne fut pas gratuit. Il était porteur d’un message pour le compte de la femme sénégalaise liée par la coutume. Ramatoulaye manifestait ainsi son mécontentement contre cette sacrée coutume, cette religion musulmane et leurs représentants. Dès lors, nous allons dans la dynamique d’une analyse critique articuler notre réflexion, autour de l’amitié et de la polygamie dans une « si longue lettre de Mariama Ba »

L’amitié

La structure même du roman, un échange épistolaire entre deux amies de longue date, la dédicace à Annette Mbaye d'Erneville, présidente

...

Télécharger au format  txt (7.4 Kb)   pdf (91.4 Kb)   docx (11.1 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com