LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Etude Du Chapitre XI De " La Promesse De L'aube" - Romain Gary

Mémoire : Etude Du Chapitre XI De " La Promesse De L'aube" - Romain Gary. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  19 Mai 2015  •  562 Mots (3 Pages)  •  3 566 Vues

Page 1 sur 3

EXTRAIT DE « LA PROMESSE DE L’AUBE » :

1. Quel est notre thème et notre problématique en 3ème1 ?

Dans l’extrait du Roman « La Promesse de l’Aube » de Romain Gary, nous allons tenter d’identifier les trois je (personnage, auteur, récepteur).

2. En quoi le je du ou des personnages est-il présent dans cette œuvre? De qui ou de quoi parle-t-on? Qu'en dit-on? Avec quels procédés visuels, d'écriture? Ou musicaux?

Le roman de Gary est écrit à la 1ère personne du singulier, le je du personnage est donc présent dans cette œuvre. Le protagoniste a neuf ans lorsqu’il tombe amoureux de Valentine. Suite à cette rencontre, il suit même les conseils de sa mère afin de la séduire. Malgré le caractère de la jeune fille, cruelle, manipulatrice, sans pitié, le personnage est prêt à tout pour l’impressionner. Il en vient même à manger une chaussure en caoutchouc pour rivaliser avec Janek, son rival, car il souhaite aussi courtiser la jeune fille.

Cet extrait nous a donc appris que la mère du personnage est très présente dans sa vie et que quand il aime, c’est sans limite.

3. En quoi le je de l’auteur est-il présent ?

Romain Gary est l’auteur du livre « La Promesse de l’Aube ». Il est paru en 1960. C’est un roman autobiographique où il nous raconte son enfance, sa jeunesse.

L’auteur est né en Russie en 1914 et mort en 1980 à Paris. Il a reçu deux fois le prix Goncourt, la deuxième fois sous le pseudonyme d’Emile Ajar.

Dans cet extrait comme dans tout le long de son livre, Romain nous parle de sa mère. Cette-dernière souhaite le succès de son fils à tout prix, ainsi que sa réussite dans tout ce qu’il entreprend. A la fin de ce chapitre, Romain va défier son adversaire, Janek, au jeu de la mort. Ce jeu consiste à se placer au bord d’une fenêtre. Les joueurs se poussent mutuellement jusqu’à ce que l’un d’entre eux abandonne, par peur.

Dans ce passage, il utilise différentes figures de style. Par exemple, Romain a recourt à une hyperbole quand il se compare à Casanova, grand écrivain et musicien italien du 18ème siècle, connu comme étant un grand séducteur. L’auteur utilise aussi une énumération au moment où il liste tout ce qu’il a mangé pour conquérir Valentine.

Romain Gary porte un regard amusé sur cet épisode de son enfance, cependant nous supposons que cela ne devait pas être si drôle à l’époque.

4. En quoi le je du récepteur est-il présent ?

Le je du récepteur représente les lecteurs de Romain Gary. La tonalité du texte est comique, en effet c’est le but recherché par Romain Gary. Nous trouvons que Romain exagère lorsqu’il dit qu’il a mangé une chaussure.

Après avoir lu cet extrait, nous pouvons nous demander : que sommes-nous prêts à faire par amour ? Pouvons-nous nous identifier à Romain ?

5. Quel je domine dans cette œuvre ? En quoi est-ce une œuvre d’art ?

Nous pensons que les trois je se compensent. En effet, le je du récepteur est important car si l’auteur écrit un livre c’est pour être lu de tous. Le je du personnage domine aussi car il nous raconte son histoire tout le long du livre. Le je de l’auteur est particulièrement présent car il s’agit d’une autobiographie. Ce livre est une œuvre d’art car il est émouvant et très bien écrit.

...

Télécharger au format  txt (3.3 Kb)   pdf (56.5 Kb)   docx (9.2 Kb)  
Voir 2 pages de plus »