LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

En quoi l’argumentation de Victor Hugo est-elle efficace à la dénonciation du travail dur et pénible des enfants ?

Analyse sectorielle : En quoi l’argumentation de Victor Hugo est-elle efficace à la dénonciation du travail dur et pénible des enfants ?. Recherche parmi 256 000+ dissertations

Par   •  24 Mai 2014  •  Analyse sectorielle  •  1 399 Mots (6 Pages)  •  605 Vues

Page 1 sur 6

MELANCHOLIA

1856

AUTEUR : Victor HUGO (1802-1885)

1. La vie de l’auteur :

➢ L’auteur : chef de file du romantisme au XIXème siècle. Œuvre gigantesque, nombreux engagements personnels. Poète militant. Poète engagé : la poésie devient le guide, le voyant celui dont la parole prophétique doit jouer un rôle dans la société en mettant des mots sur ce qui ne va pas. Préoccupé toute sa vie par le sort des misérables, a lutté contre toute forme d’injustice sociale.

➢ Ses œuvres :

• Notre-Dame de Paris (1831)

• Ruy Blas (1838)

• Les Contemplations (1856)

• Les Misérables (1862)

➢ Œuvre analysée :

• Poème en alexandrins, extrait des Contemplations publié en 1856. Evoque le travail dur et pénible des enfants.

2. Les contextes :

➢ Historique :

o Fin de la monarchie et mise en place d’un concept de République et instauration de la démocratie

o 1804 Napoléon 1er nommé empereur des Français

o 1882 : école gratuite, laïque et obligatoire, Jules Ferry

o Révolution industrielle, passage de l’agriculture à l’industrie, exode rural : émergence d’énergies comme le fer, la vapeur, le charbon, révolution dans les transports

o Naissance du capitalisme (propriété privée des moyens de production, recherche du profit et accumulation du capital)

o Naissance de la presse

o Progrès scientifiques et techniques (médecine-Pasteur-vaccin contre la rage 1885)

o Séparation de l’Eglise et de l’Etat, loi de 1905

o Siècle de colonisations et d’émigration, fin de l’esclavage dans les colonies (1848)

➢ Culturel :

o rupture artistique marquée par des mouvements artistiques en correspondance avec les événements politiques, sociaux et économiques

o développement de la culture à travers les salons, les expositions, la création de musées...

➢ Littéraire :

o Le Romantisme :

• Terme anglais lié au sentiment né de l’observation d’un paysage : mélancolie, tranquillité, nostalgie, passion, solitude, désir de fuite, spiritualité

• Mouvement anti-classique

• Mouvement littéraire et culturel européen qui a concerné tous les arts, opposé à la tradition classique et au rationalisme des Lumières

• Le romantisme vise à une libération de l’imagination et de la langue, il privilégie l’expression du « moi » en souffrance, et des thèmes de la nature et de l’amour

o Le Réalisme :

• Mouvement littéraire et culturel (1850-1890)

• Exprime le plus fidèlement possible la réalité sans l’idéaliser

• Les histoires réelles, vécues sont privilégiées, les personnages ont des sentiments vraisemblables et le milieu ainsi que le physique des personnages sont évoqués avec minutie et objectivité

• Importance de la documentation, des desciptions

• Auteurs : Balzac, Flaubert, Stendhal, Maupassant, Zola

o Le Naturalisme : 1860-1890

• Mouvement littéraire qui prolonge le réalisme et qui s’attache à peindre la réalité en s’appuyant sur un travail minutieux de documentation et en s’inspirant notamment de la méthode expérimentale du physiologiste (qui étudie les organismes vivants) Claude Bernard

• Chef de file du Naturalisme : Emile Zola

• Procédé narratif récurent : description, discours indirect libre

3. Analyse de l’extrait :

➢ Objet d’étude : l’esclavage des enfants

➢ Problématique de l’extrait : en quoi l’argumentation de Victor Hugo est-elle efficace à la dénonciation du travail dur et pénible des enfants ?

➢ La place dans l’oeuvre et la pertinence de l’extrait : Les Contemplations Livre III

➢ Analyse (plan) :

i. La dénonciation de l’esclavage des enfants (exploités à l’usine)

a. Le travail dur et inhumain :

• Le champ lexical du travail est très présent. Le verbe « travailler » apparaît plusieurs fois au v4-10. Substantif « travail » v18-23 accompagné de l’épithète « mauvais » v32-33.

• L’aspect réaliste du poème renforce la dénonciation de ce travail inhumain « de l’aube au soir » ; « le fer et l’enfer »

• Travail des enfants condamné avec la personnification du v23 présenté comme un oiseau de proie. Mais le vrai travail est évoqué dans les 2 derniers vers par une énumération laudative : « sain, fécond, généreux » : éloge du travail mais condamnation du travail des enfants.

b. Les enfants et les conséquences du travail

• Modalité interrogative dès le

...

Télécharger au format  txt (9.6 Kb)   pdf (188.4 Kb)   docx (12.9 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com