LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Devoire De Francais Numero 3

Documents Gratuits : Devoire De Francais Numero 3. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  12 Janvier 2012  •  1 067 Mots (5 Pages)  •  2 353 Vues

Page 1 sur 5

I) Questions

1) Derville est un avoué, juriste chargé de la représentation (postulation) auprès des tribunaux, et il a accepté de défendre le colonel Chabert contre sa femme. Mais il est également l'avoué de celle-ci. C’est pourquoi il cherche à tout prix à éviter un procès. Il est dans une situation très délicate.

2) Ces deux textes proposent la même vision de la société: Il y a d'un côté la société d'opulence (femme du colonel Chabert, deux filles avec quartes mille livres de rente), et de l'autre celle de la misère(colonel Chabert, père mourant dans un grenier).

II) Travaille d’écriture /commentaire littéraire.

Honoré de Balzac est un des maitres incontestés du roman français. Il a abordé plusieurs genres, dont le réalisme, mouvement littéraire du XIXème siècle. Les écrivains réalistes, dont Balzac, veulent peindre la réalité de leur temps, analyser la société. Honoré de Balzac écrit le

roman réaliste « le Colonel Chabert » parut en 1844.

L’extrait que nous étudierons est un excipit où Derville l’avoué du Colonel Chabert passé pour mort est revenu réclamer son titre et ses droits – accuse l’impuissance de la justice. Nous traiterons la question suivante : comment Balzac analyse la justice?

Dans un premier temps nous montrerons les travers de la société par le biais d’hommes réalistes. Puis dans un second temps, nous montrerons en quoi le texte présente une réflexion sur la condition humaine et sur l’écriture romanesque.

Balzac nous fait part dans son texte de personnages réalistes. En effet il utilise des notables tels que: un prêtre, un médecin, un homme de justice. L'auteur leur met en points communs le fait qu'ils "ne peuvent estimer le monde" à cause de leur profession. Tous trois voient le monde extérieur à travers leur travail, en effet, le médecin et l'avocat reçoivent leur victime en tant que "clients". Le prêtre également car il est le médiateur de ses croyants. L'auteur choisit trois hommes exerçant une profession que l'on pourrait qualifier de libérale. Ce sont des personnages qui, de par leur profession, sont

constamment confrontés à la population et ont donc un point de vue réaliste. Personnages idéaux pour Balzac qui cherche, dans ce texte, à partager son analyse concernant la société.

Tous trois sont donc intimement liés et pourtant, leurs points de vue diffèrent totalement. L'homme de justice porte un jugement négatif sur le prêtre et son Église. Balzac nous impose donc son propre jugement à travers l'avocat. "et console l'âme du médiateur, dont la tâche ne va pas sans une sorte de jouissance: il purifie, il répare et réconcilie." L'auteur nous fait part de l'orgueil mal placé du prêtre à qui sa profession donne le droit de pardonner et condamner les mauvais comportements. "Quand l'homme vient trouver le prêtre, il arrive poussé par le repentir, par le remords" Balzac décrit là les croyants qui ont la volonté de se sauver. La religion donnerait donc ce "droit" : "par des croyances qui le rendent intéressant, qui le grandissent" Tandis que l'homme de loi ne peut aider ses clients à se repentir, à avouer: "mais nous autres avoués, nous voyons se répéter les mêmes sentiments mauvais, rien ne les corrige, nos études sont des égouts qu'on ne peut pas curer." Dans cet extrait, Balzac utilise comme

...

Télécharger au format  txt (6.7 Kb)   pdf (84.1 Kb)   docx (10.4 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com