LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Des formes de conflictualités spécifiques à la Guerre Froide

Cours : Des formes de conflictualités spécifiques à la Guerre Froide. Recherche parmi 254 000+ dissertations

Par   •  15 Juin 2012  •  Cours  •  1 012 Mots (5 Pages)  •  773 Vues

Page 1 sur 5

II) Des formes de conflictualités spécifiques à la guerre froide :

La première moitié du 20ème siècle est marquée par deux guerres qualifiées de « mondiales » et de « totales ». Si l’échelle mondiale reste valable entre 1947 et 1991, en revanche, diverses raisons empêchent l’éclatement d’un nouveau conflit généralisé (apparition de l’arme nucléaire, rôle croissant de l’opinion publique…) : quelles formes spécifiques revêtent les conflits pendant la guerre froide ?

A) A l’ère atomique, une guerre devenue impossible entre les deux Grands ?

1. La course aux armements nucléaires :

• La spécificité de l’arme nucléaire : compréhension rapide de l’extraordinaire puissance de destruction de cette arme, expérimentée à la fin de la seconde guerre mondiale contre le Japon. De plus, sa puissance est considérablement améliorée par la suite : la bombe A lancée sur Hiroshima et Nagasaki est vite dépassée par de nouvelles technologies comme la bombe thermonucléaire (ou bombe H), mille fois plus puissante.

• Le monopole américain disparaît vite, l’Union soviétique, dans le contexte nouveau de la guerre froide, accentue ses recherches en ce sens : bombe A mise au point dès 1949. Mais la diffusion de cette arme ne s’arrête pas aux deux superpuissances : des puissances moyennes l’acquièrent comme la France, la Grande Bretagne, la Chine… même si l’essentiel de l’arsenal reste aux mains des deux Grands.

2. La crise de Cuba, 1962 : le monde au bord du gouffre nucléaire :

• Une île qui échappe à l’influence américaine : la prise du pouvoir par Fidel Castro en 1959 modifie la position internationale de Cuba, jusqu’alors allié traditionnel des Etats-Unis. Ceux-ci n’acceptent pas que l’île se rapproche progressivement du bloc soviétique et essaient de renverser le pouvoir castriste.

• Pour se protéger, Castro accepte l’installation de missiles nucléaires soviétiques sur son sol. Pour la première fois, le territoire des États Unis est directement menacé.

• La réaction du Président JF Kennedy. Pour la première fois depuis 1945, un président américain menace d’utiliser directement l’arme atomique contre l’Union soviétique.

• Devant le risque d’une guerre nucléaire, N. Khrouchtchev recule et renonce à l’installation des missiles soviétiques sur l’île de Cuba ; en contrepartie, les Etats-Unis promettent de ne plus essayer de renverser Fidel Castro et retirent leurs missiles de Turquie. Surtout, cette crise favorise l’apaisement des relations entre les deux Grands et l’ébauche de discussions, principalement sur le désarmement. La période de la Détente commence.

3. Les leçons de la crise de Cuba :

Evènement marquant, traumatisme fort pour une opinion publique suspendue aux réactions de Kennedy et Khrouchtchev, le monde a réellement craint l’éclatement d’une nouvelle guerre mondiale, nucléaire cette fois ci. Cette crise montre que l’arme atomique modifie la guerre dans la seconde moitié du 20ème siècle.

• La guerre directe entre les deux Grands et leurs alliés proches devient « improbable » (R. Aron) : la guerre nucléaire conduit, en l’absence d’un espoir de protection efficace, à une destruction mutuelle et totale. La seule

...

Télécharger au format  txt (6.6 Kb)   pdf (87.8 Kb)   docx (10.7 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com