LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Compte Rendu De Lecture sur le roman Le Colonel Chabert d'Honoré de Balzac

Mémoires Gratuits : Compte Rendu De Lecture sur le roman Le Colonel Chabert d'Honoré de Balzac. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  15 Mai 2013  •  961 Mots (4 Pages)  •  2 088 Vues

Page 1 sur 4

Compte-rendu de lecture

Le colonel Chabert, Balzac

Date de première publication : 1844

Edition Flammarion

Honoré Balzac est né à Tours le 20 mai 1799. C'était un écrivain français, pourtant destiné à être juriste. Auteur d'environ 150 œuvres (« Le père Goriot » ou « La peau de chagrin »), réunies dans un ensemble appelé « La comédie humaine », il était membre de la Société des gens de lettres et a contribué à l'instauration de la protection des droits d'auteur. En 1850, il se marie avec Mme Hanska, une comtesse polonaise mais Balzac meurt prématurément quelques mois plus tard.

Différents milieux sont décrits ici :

Le comte et la comtesse Ferraud représentent l'aristocratie, la noblesse. Ils sont tout les deux cupides et sans cœur et sont capables de toutes les manigances et les manipulations pour atteindre leur but. Ils sont ainsi à l'image de la société de l'époque que critique l'auteur.

Le colonel Chabert représente les gens pauvres. Ils sont écrasés pas la société, quoiqu'ils essayent de faire pour s'en sortir.

Balzac se définit comme un observateur du monde qui l'entoure et fait une analyse critique du fonctionnement de la société :

« Vous ne pouvez pas savoir jusqu'où va mon mépris pour cette vie extérieure à laquelle tiennent la plus part des hommes. J’ai subitement été pris d’une maladie, le dégoût de l’humanité. Quand je pense que Napoléon est à Sainte-Hélène, tout ici-bas m’est indifférent. Je ne puis plus être soldat, voilà tout mon malheur. Enfin, ajouta-t-il en faisant un geste plein d’enfantillages, il vaut mieux avoir du luxe dans ses sentiments que sur ses habits. Je ne crains, moi, le mépris de personne.

L'auteur a un point de vu objectif et omniscient. Il a à la fois le point de vue de Dieu mais aussi celui des personnages. Toutefois, à travers l'avocat, Balzac nous impose son propre jugement.

Le cadre spatio-temporel est réel. L'histoire se déroule au XIX ème siècle, sous le règne de Louis XVIII, peu après la chute de l'empire Napoléonien. Le lieu initial est l'étude de l'avoué Derville. Puis se succèdent différents lieux : le cabriolet de Derville, la voiture de la comtesse Ferraud, la maison de Groslay dans la vallée de Montmorency, l'antichambre du Greffe au palais de justice et enfin l'Hospice de la vieillesse où le colonel va y finir sa vie.

Le thème principal de l'oeuvre est l'honneur : le colonel Chabert tente de retrouver son honneur perdu après sa fausse mort. Quant à elle, la comtesse Ferraud ne peut se permettre d'aller en procès car elle y perdrait son honneur et son mari la quitterait car il serait déshonoré d'être marié à une femme mal jugée.

L'intrigue principale de ce récit est assez courte, moins d'un an. Elle commence en février. Le colonel Chabert se rend le matin chez Derville mais doit y repasser vers une heure le lendemain matin pour pouvoir enfin le rencontrer.

...

Télécharger au format  txt (6 Kb)   pdf (83.8 Kb)   docx (10.5 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com