LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Commentaire Du roman Tableau De Paris De Louis Sebastien Mercier

Dissertations Gratuits : Commentaire Du roman Tableau De Paris De Louis Sebastien Mercier. Recherche parmi 233 000+ dissertations

Par   •  14 Mars 2012  •  631 Mots (3 Pages)  •  8 840 Vues

Page 1 sur 3

COMMENTAIRE DE TABLEAU DE PARIS DE LOUIS-SÉBASTIEN MERCIER

Cet extrait de Tableau de Paris a été écrit par Louis-Sébastien MERCIER entre 1781 et 1788. C'est un extrait du 845eme chapitre. Mercier est surtout connu pour son roman Tableau de Paris et il s'appelait lui-même « le plus grand livrier de France ». Dans son roman, Mercier observe les comportements de la société tout entière.

Dans cet extrait du 845eme chapitre, l'auteur se préoccupe de la question des femmes en livrant une réflexion hardie pour l’époque.

Dans un premier temps, nous analyserons l'accusation du comportement masculin et ensuite que le rapport entre l'homme et la femme est remis en cause.

Dans Tableau de Paris, l'auteur nous fait une accusation du comportement masculin. Pour vraiment démontrer ceci, il va se lancer dans un discours polémique. Sa dénonciation de l'homme est directe et est présent dès le début de l'extrait, en parlant de « jalousie honteuse » (l.3), ou alors « ses vices » et « ses défauts » (l.11). Ces adjectifs sont très dépréciatifs de l'homme, et ceci est plutôt étonnant, vu que l'auteur est du sexe masculin. En étudiant plus l'argumentation de l'auteur, on peut aussi remarquer la profondeur de la dimension de son discours polémique. Dans le premier paragraphe, en posant des questions rhétoriques il y a exposition et une critique des arguments adverses.

Dans le texte, l'homme paraît comme un manipulateur vaniteux. L'auteur mets en avant le pouvoir de manipulation, de la vanité ainsi que la domination masculine, en relevant le champ lexicale de la domination, avec « subjuguer » (l.22) et « repousser » (l.3), ou alors le champ lexicale de la volonté masculine, avec « voudra bien que » (l.16), « il veut que » (l.7) et « exige » (l.19). Si l'on voudrais aller plus loin, on pourra même dire que l'homme est humilié , ou plutôt ses façons son humiliés, comme « il chérit la modestie de la femme » (l.8), « tous les compliments dont l'homme accable la femme » (l.20).

Mercier fait une éloge de la femme, et en revanche, un blâme de l'homme. Avec les extraits « esprit naturel » (l.14), « facilité de voir » (l.10), « pénétration » (l.10), et en revanche les extraits « vices » (l.11) et « défauts » (l.11), il y a une grande différence présente entre l'homme et la femme.

Louis-Sébastien Mercier présente aussi une remise en cause du rapport entre l'homme et la femme, en démontrant que la femme est désormais une menace pour l'homme. Mercier fait une image dramatisée de la femme. L'homme se sent menacé par la femme, comme si elle pourrait être égale a lui, et lui il le craint, et ceci se voit grâce au champ lexicale de la crainte et de la menace, avec « craint » (l.20) deux fois et « menace » .

La femme est aussi un objet façonne par l'homme de façon qu'elle soit dépendant du rôle que lui assigne l'homme. Elle n'existe qu'a travers le regard de l'homme et elle est subjugué par l'homme, qui lui limite son expansion intellectuelle et morale, « il craint ses succès » (l.21) « il ne lui permet une célébrité particulière que quand

...

Télécharger au format  txt (4.1 Kb)   pdf (67.7 Kb)   docx (9.4 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com