LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le KGB

Étude de cas : Le KGB. Recherche parmi 258 000+ dissertations

Par   •  14 Mai 2021  •  Étude de cas  •  717 Mots (3 Pages)  •  64 Vues

Page 1 sur 3

I-Présentation

Le KGB, c'est-à-dire Comité de Sécurité de l'État, est le principal service de renseignements de l'URSS post-stalinienne. Il est créé le 13 mars 1954 et fonctionne jusqu'au 6 novembre 1991. Son quartier-général était situé à la Loubianka à Moscou.

Le KGB assume les fonctions de sécurité intérieure et extérieure, sous les ordres du Conseil de ministres.

Le 5 juillet 1978, le KGB est rebaptisé « KGB de l'Union soviétique » et son directeur obtient une place au Politburo. (Le politburo sert à définir les politiques que l’URSS va suivre)

Le KGB disparaît en décembre 1991 après que le général d’armée Vladimir Krioutchov ait utilisé les ressources du KGB pour tenter de renverser Mikhaïl Gorbatchev en aout 1991

II-Fonctionnement du KGB

Le KGB était dirigé par un haut fonctionnaire, nommé par le Comité central du Parti communiste de l'Union soviétique (PCUS) avec un avis favorable du Politburo

Le KGB est l’équivalent de la CIA et du FBI mais la différence est qu’il agit également comme police politique au sein du pays. Il n’est pas comparable à ses concurrents (CIA, DGSE, MI-6) puisqu’il exerce un contrôle sur la société soviétique et que les effectifs sont extrêmement conséquent.

Le KGB tire sa mission idéologique de ses insignes : « le bouclier pour défendre la révolution, l'épée pour écraser ses ennemis ». Ses missions attitrées sont l'espionnage extérieur, le contre-espionnage, la liquidation des opposants politiques et des organisations contre-révolutionnaires à l'intérieur de l'Union soviétique et à l'étranger, la garde des frontière et la sécurité du Parti communiste et des chefs de l'État.

Le KGB a su tisser un des plus importants réseaux internationaux d’agents capables d’infiltrer énormément de milieux, qu'ils soient intellectuels, politiques (notamment dans les partis communistes d’Europe), religieux, militaires, maçonniques, étudiants, industriels. Les agents étaient recruté directement à l’étranger.

Le KGB se reposait donc sur les renseignements humains, au cours de la guerre froide l’organisation à privilégier le renseignement technologique comme les Etats Unis.

III-L’intérêt du KGB pour les connaissances des américains et leurs alliés

 Le KGB met en place son réseau d’espionnage dans le but de rattrapé son retard technologique par rapport à son rival américain mais également pour être informé des secrets et des futurs agissements des Etats Unis et ses alliés. L’URSS, par le biais du KGB, a pour objectif de ne pas être distancé dans le domaine technologique et de ne pas se faire surprendre par les pays du  bloc de l’ouest.  

Différents espions du KGB ont marqué la guerre froide notamment les 5 de Cambridge et particulièrement Kim Philby, mais aussi Klaus Fuchs et Theodore Hall. Les 5 de Cambridge sont un groupe d’espion d’anciens étudiants de l’université Cambridge en Angleterre. Ils ont été recrutés par les services secrets soviétiques dans les années 1930 et sont devenus agents doubles. Ils ont joué un rôle très important dans la transmissions de secret au soviétique pendant les premières années de la guerre froide. Kim Philby est le plus connu d’entre eux, en effet il était à la tête des services de contre-espionnage russe et travaillait au MI-6, les britannique lui vouait donc une confiance aveugle si bien qu’il transmettait toute les informations dont l’URSS avait besoin. Il s’enfuit en 1962 vers l’URSS alors qu’il est sur le point d’être découvert.

...

Télécharger au format  txt (4.7 Kb)   pdf (41.1 Kb)   docx (8.4 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com