LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La Guerre De 14-18, Cours De 3e

Rapports de Stage : La Guerre De 14-18, Cours De 3e. Recherche parmi 283 000+ dissertations

Par   •  29 Décembre 2012  •  977 Mots (4 Pages)  •  915 Vues

Page 1 sur 4

LA GUERRE DE 1914-1918

Pourquoi cette guerre a eu une telle importance dans l’histoire du XXème siècle ?

I.L’été 1914

1. L’accident historique

Le 28 juin 1914, à Sarajevo, l’archiduc François Ferdinand, héritier de l’Empire Austro-hongrois, est assassiné par un étudiant bosniaque, Gavrilo Prinzip. Très vite, l’Autriche accuse la Serbie d’avoir organisé l’attentat. Le 23 juillet 1914, la Serbie rejette un ultimatum autrichien et obtient l’aide de la Russie. A partir de ce moment, le mécanisme des alliances se met en place et personne ne peut l’arrêter. L’Europe plonge dans la guerre.

2. Les plans de guerre

Du côté allemand, c’est le plan Schlieffen : envahir la France en passant par la Belgique pour se retourner contre les Russes. Du côté Français, c’est le plan 17 du général Joffre : Contenir les Allemands en Belgique, attaquer vers l’Alsace-Lorraine, et ils espèrent aussi que les Russes attaqueront vite les Allemands. Tout le monde espère une guerre courte. L’Allemagne et l’Autriche-Hongrie ont des armées puissantes mais manquent de colonies. La France et l’Angleterre sont moins bien préparées à la guerre, mais ils ont des grands empires coloniaux.

3. L’échec des socialistes

En 1907, les socialistes européens avaient juré d’empêcher la guerre par la grève générale : « la guerre à la guerre ». En 1914, ils soutiennent tous leur gouvernement et le socialiste Jean Jaurès (né le 3 septembre 1859) est même assassiné le 31 juillet 1914.

II Une guerre totale

1. Guerre de mouvement et guerre de positions

Entre août et noël 1914, c’est la guerre de mouvement, les Allemands envahissent la Belgique et le Nord de la France, et début septembre, ils sont aux portes de Paris. Mais en septembre 1914, les Allemands sont battus sur la

Marne, et cela sauve Paris. Les Russes attaquent les Allemands et ils sont vite battus aux Lacs Mazures, en septembre 1914 et à Tannenberg en août 1914. Entre octobre et noël 1914, « la course à la mer » débouche sur un échec des deux camps. C’est la fin de la guerre de mouvement et on sait maintenant que le conflit sera long. A partir de noël 1914 jusqu’en Mars 1918, c’est la guerre de position (qui consiste à attaquer depuis un point fixe, un fort, ici des tranchées) . De la mer du nord jusqu’à la Suisse, les deux armées s’enterrent dans des tranchées. De nouvelles techniques de guerre apparaissent : Barbelés, uniforme moins voyant, casque en acier, gaz asphyxiants, lance-flammes, canons plus puissants, … . Les soldats doivent vivre dans la boue avec les poux et les rats. Les généraux rêvent toujours de percer le front adverse en lançant de grandes offensives qui sont très coûteuses en hommes et qui ne donnent rien.

-Artois et Champagne en 1915

-Verdun et la Somme en 1916

-le Chemin des Dames le 16 avril 1917

L’échec de cette dernière bataille provoque des mutineries dans l’armées française.

2. Le rôle de l’arrière

Pour les militaires, l’arrière,

...

Télécharger au format  txt (6.1 Kb)   pdf (85.1 Kb)   docx (10.6 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com