LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Dossier d'histoire CAP vente option A

Étude de cas : Dossier d'histoire CAP vente option A. Recherche parmi 262 000+ dissertations

Par   •  30 Mai 2017  •  Étude de cas  •  936 Mots (4 Pages)  •  596 Vues

Page 1 sur 4

Dossier Histoire

Sujet : La seconde Guerre mondiale

Problématique :  Quelles attitudes les Français peuvent-ils adopter vis-à-vis de l'occupant ?

Document 1

Document 2

Document 3

Cap option A                                                                                                                              

Sommaire

Collaboration

Résistance

Passivité


Introduction :

Aujourd'hui les  représentations de la France de l'époque sont nuancées mais durant longtemps, c'est l'image du français résistant qui primait. Comme si, la France entière avait été résistante, uni et forte face à l'occupant. A la libération, tous les français étaient résistants. Nous savons que c'est faux. Les résistants n'étaient qu'un faible pourcentage de la population. Nous allons observer les différentes réactions des français face à l'occupant allemand et au régime nazis. Que ce soit la collaboration ou la résistance mais aussi l'apathie.


  1. Collaboration

Image 1 :

http://d-d.natanson.pagesperso-orange.fr/rafle_vel_d-hiv.htm

http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/07/08/pour-la-premiere-fois-la-police-expose-ses-archives-de-la-rafle-du-vel-d-hiv_1730780_3224.html

Commande de bus pour une rafle

[pic 1]

Sous la direction du régime de Vichy, la police française à largement collaboré avec l'occupant allemand, répondant même à des demandes jusqu'à poussé le zèle en organisant seule ses rafles. Durant la sombre période qu'est la France sous l'occupation, c'est le gouvernement français qui organise lui même les rafles. Avec -seulement-parfois, le concours des autorités nazis. Alors qu'ailleurs en Europe ce sont les SS qui organise ce genre d'actes dans les pays occupés.La France est coupée en deux et les ordres sont donnés, la police collabore allégrement, la population est fichée ; sémites, gitans, homosexuel et possible résistants. Il y a des rapts . Des lois antisémites sont misent en place sans même que le gouvernement Allemand ai à forcer le gouvernement de Petain à faire ce genre de réforme en France.

Lettre de dénonciation :

[pic 2]

Réel antisémitisme ou querelle de voisin, les dénonciations de juif et de résistants vont bon train. (Nombre de dénonciations ayant entraînées un rapt). Des familles sont arrachées à leurs maisons, déportées dans des camps, réduites au travail forcées ou exécutées. Leurs biens tombent entre les mains des voisins le plus souvent, mais ils sont aussi saisis par les nazis ou deviennent propriété de l'état français.

La collaboration ne concerne pas seulement celle de l’état. Il y a  également les civils qui collaborent chacun à son échelle.

  1. Résistance

Image 2 : image contre-propagande ou texte retranscription radio résistante.

La radio était un des meilleurs et un des seuls moyens de communication et de diffusion d'information entre les différents groupuscules résistants. L’appel de De Gaulle depuis Londres a été écouté par des millions de Français et la BBC a été l’un des piliers de la Résistance.  Elle leur permettait de mettre en place certains plans, pour confirmer ou transmettre des informations ou tout simplement rester en contact et se soutenir. Les messages entre résistants étaient la plupart du temps codés pour que l'ennemi ne puisse pas déchiffrer les diverses informations transmises.

...

Télécharger au format  txt (6.2 Kb)   pdf (209.6 Kb)   docx (630.6 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com