LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La Renaissances

Dissertation : La Renaissances. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  14 Janvier 2018  •  Dissertation  •  330 Mots (2 Pages)  •  161 Vues

Page 1 sur 2

boudha C’est en Italie que se développe au milieu du XVe siècle un mouvement culturel, la Renaissance. Ce tournant décisif, qui marque la scission entre le Moyen Age et les temps modernes, est fortement influencé par l’Humanisme et la Réforme. Il se présente comme une réflexion sur les arts classiques de l’Antiquité grecque et romaine et se manifeste par un intérêt accru pour des poètes depuis longtemps oubliés et un enthousiasme pour la sculpture et les innombrables vestiges d’architecture. La sculpture, qui apparaît alors comme l’art majeur, est la plus précoce dans sa rupture singulière avec le style gothique international. Les sarcophages antiques, en particulier ceux qu’on trouvait au Campo Santo de Pise, comme les statues encore visibles à Rome, fournissent des modèles accessibles (l’architecte et sculpteur Filippo Brunelleschi part pour Rome afin d’exhumer, étudier et évaluer les vestiges antiques, il est accompagné par l’orfèvre et sculpteur Donatello), mais, pour les étudier, il fallait préférer leur gravitas (noble gravité) à la grâce du style international. La Renaissance italienne a duré près de deux cents ans. La première Renaissance couvre les années 1420 à 1500 (le Quattrocento), la haute Renaissance s’achève vers 1520 et la Renaissance tardive qui donne dans le maniérisme prend fin vers 1600 (le Cinquecento). À Florence, la Laudatio Florentinae Urbis (1401-1404) de Leonardo Bruni, composée sur le modèle de l’eulogie d’Athènes par Aristide, débute par un éloge de la configuration de la cité, de son organisation géographique, de son architecture, de son territoire et de son agriculture. Unique champion de la cité-État face aux visées hégémoniques, prédestinée par sa tradition historique et sa situation géographique à sauvegarder l’équilibre de l’Italie et les principes des « républiques civiles », telle est cette Florence où Bruni souligne le rôle des citoyens dans l’État, dans la tradition de la « polis » grecque. Il décrit la cité comme un lieu idéal, construit selon un projet rationnel « dans une perspective géométrique qui comprend et définit la fonction historique elle-même ».

...

Télécharger au format  txt (2.2 Kb)   pdf (38.9 Kb)   docx (10.6 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com