LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Pourquoi la France reste-t-elle marqué par les traumatismes de la seconde guerre mondiale ?

Dissertations Gratuits : Pourquoi la France reste-t-elle marqué par les traumatismes de la seconde guerre mondiale ?. Recherche parmi 243 000+ dissertations

Par   •  14 Juin 2012  •  899 Mots (4 Pages)  •  1 609 Vues

Page 1 sur 4

Lourdement vaincu en 1940, appauvrie, la conscience ébranlé par les drames de l’occupation, et les actes du régime de vichy, la France garde jusqu’à aujourd’hui une mémoire empoisonné par les années noires de la seconde guerre mondiale. Alors que la première guerre exalte toujours une mémoire triomphante et unanime, la seconde a multiplié des fractures qui sont toujours vives et des mémoires qui n’ont cessé de s’affronté.

Pourquoi la France reste-t-elle marqué par les traumatismes de la seconde guerre mondiale ?

Pourquoi la période de Vichy reste-t-elle « un passé qui ne passe pas » (Henri Rousso) ?

1/ La France en 1945

 La Libération et la mise en place du G.P.R.F.

Période qui débute avec le débarquement allié en Normandie le 6 juin 1944 et s’achève avec la capitulation des dernières poches de résistance allemandes, le 9 mai 1945.

Le 25 août, Paris libéré et De Gaulle installe le GPRF = La France redeviens un Etat souverain.

La France perd deux fois moins que durant la première guerre mondiale, 600 000 mais la majorité sont des civiles. 150 000 d’entre eux ont été victime des bombardements, et de la politique de terreur, 75milles Juifs déporté raciaux, plus les déporté politique, les résistants, plus les travailleurs du STO (service du travail obligatoire). 1946 : recensement : 40,5 million d’habitant => même population qu’en 1900. Les conditions de vie étant mauvaises les français ont une mauvaise alimentation et une mortalité assez forte.

 Les pertes économiques.

La première guerre mondiale a touché 13 départements, la seconde 74. 9% des immeubles sont détruit durant la première, la seconde 25%. La France possédé 40 000km de voie ferré, après la guerre il en reste 8000. Sur les 300 gares principales, 200 ont été détruites. Problème du manque de charbon = énergie première. Production industrielle est à peine le tiers d’avant-guerre, la production agricole à 50%. Les français vont connaître des privations jusqu’en 49 (ticket de rationnement). Inflation très forte qui amplifie les pénuries.

 La soif de justice.

Epuration sauvage => 9000 victimes. 150 mille personnes soupçonnées de collaboration au lendemain de la Guerre. 7037 condamnés à mort, seulement 767 exécuté. C’est beaucoup plus clément que dans les autres pays, les français ont surtout retenu les deux procès traduit à la Haute Cour de Justice Laval et Pétain. De Gaulle et le GPRF préfèrent oublier l’occupation, faire de Vichy une parenthèse pour mieux reconstruire la France. Cette volonté d’oublier les années noires, fait qu’on a du mal à commémorer cet événement. Il faut attendre 53 pour que le 8 mai devienne férié, ce qui est supprimé en 59. VGE décide de ne plus célébrer l’anniversaire pour se réconcilier avec l’Allemagne. Redevient un jour férié en 81 avec Mitterrand. Très peu de monument spécifique à la seconde GM car c’est une période au souvenir difficile.

2/La construction de cette mémoire officielle. (44-69)

 La

...

Télécharger au format  txt (5.6 Kb)   pdf (87 Kb)   docx (10.4 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com