LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les Civils Dans La Seconde Guerre Mondiale

Recherche de Documents : Les Civils Dans La Seconde Guerre Mondiale. Recherche parmi 244 000+ dissertations

Par   •  28 Novembre 2012  •  619 Mots (3 Pages)  •  17 601 Vues

Page 1 sur 3

II – les violences faites aux civils durant la seconde GM

Le martyre des populations civiles

La seconde guerre mondiale se distingue de la Première par le fait que 60% des victimes étaient civiles, alors que les morts de 14 – 18 étaient pratiquement touts des soldats.

Tout le long de la guerre, les populations civiles sont prises comme des cibles stratégiques car elles sont perçues comme combattants à la suite des mouvements de résistances notamment. Lors d’invasions ou occupations, les civils sont soumis à des violences effroyables comme par exemple lors de « l’opération Barbarossa » qui débute en juin 1914, l’armée allemande reçoit l’ordre de pratiquer une « politique de la terre brûlée » et des dizaines de milliers de villages en URSS sont rasés de la carte. Ces violences affectent énormément les pays de l’Est, ce sont les Soviétiques qui subissent le plus lourd tribut avec 15 millions de victimes civiles au total.

Mais toutes formes d’opposition ou de résistance se soldent par des représailles sanglantes comme des fusillades ou des incendies comme par exemple lors des représailles des SS en juin 1944 dans le petit village français d’Oradour-sur-Glane où il y eu 6 survivants pour 642 victimes.

Mais les armées utilisent également des bombardements massifs pour atteindre plus de victimes et économiser les soldats. L’exemple le plus connu de bombardement massif est sûrement le largage de la bombe atomique sur Hiroshima et Nagasaki les 6 et 9 août 1945, décidé par le président Truman, elles provoqueront la mort de 150 000 personnes mais également un choc psychologique immense.

Même si les pratiques anglo-américaines ne sont pas acceptables, celles de l’Allemagne nazie sont effroyables et inhumaines car elles ont aboutit avec un programme d’épuration ethnique à un double génocide qui exterminera près de 6 millions de personnes.

A / Le génocide des Juifs et des Tsiganes en Europe

Dès son arrivée au pouvoir, Hitler avait mis en place une politique antisémite et raciste dont l’objectif était de supprimer les Juifs et les Tziganes de la population du Reich.

Des ghettos sont créés en Europe orientale (ex : Varsovie, Lodz …), où sont parqué les juifs dans des conditions effroyables. Les premiers camps de concentration ouvrent leurs portes (dès 1933), ce sont des lieux de détention destiné aux « ennemis de l’état » qui sont soumis aux travaux forcés.

Avec l’invasion de l’URSS, la politique d’extermination se radicalise et les ennemis radicaux ou politiques sont fusillés. Cette méthode étant jugée trop lente, les premiers camps d’extermination voient le jour en automne 1941, ce sont des camps dont les occupants sont destinés a la mise a mort.

En janvier 1942, la conférence de Wansee met en place la « Solution finale » qui défini que les Juifs ou Tziganes aptes a travailler seront employés en tant que main-d’œuvre pour l’Allemagne, les autres (femmes, enfants, personne âgées) seront directement exterminés.

On appelle cette manière un génocide et dans ce cas un double génocide (Juifs + Tziganes), c’est-à-dire la destruction physique, planifié et systématique d’un peuple en raison de

...

Télécharger au format  txt (3.9 Kb)   pdf (69.8 Kb)   docx (9.5 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com