LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La Seconde Guerre Mondiale, Une Guerre Totale

Dissertations Gratuits : La Seconde Guerre Mondiale, Une Guerre Totale. Recherche parmi 236 000+ dissertations

Par   •  2 Décembre 2014  •  858 Mots (4 Pages)  •  3 870 Vues

Page 1 sur 4

Une guerre totale est un conflit armé qui mobilise toutes les ressources disponibles des pays engagés. La Seconde Guerre mondiale (1939-1945) sert d’exemple : les Etats impliqués n’exploitent pas seulement leurs armées mais aussi l’ensemble de leurs sociétés pour atteindre la victoire. Les documents étudiés caractérisent ainsi, en plus d’une mobilisation militaire, une mobilisation des énergies économiques ; humaines et scientifiques par les puissances principales du conflit.

Il y a d’abord une mobilisation totale des ressources économiques. Les Etats mettent en place une économie de guerre pour atteindre une production industrielle maximale, et rendre par ce moyen leurs armées plus efficaces. Les Etats-Unis lancent un tel programme de réorganisation économique : il est nommé « Victory Program », et vise des objectifs de production militaire très importants sur une année. Ce bouleversement du système économique passe par la mise au service des citoyens : ils sont appelés par le président Roosevelt à servir de main-d’œuvre industrielle, afin de fournir l’armée en « avions de toutes sortes » ; « chars » ; « bateaux » ; etc. L’instauration de cette économie de guerre à grande échelle, qui suppose une reconversion de la population américaine, profite aux Etats-Unis : en 1944 elle a réussi la plus forte mobilisation économique, avec un PNB qui a augmenté de 52% et ses dépenses militaires de 3000%. Les statistiques des autres pays montrent que la mobilisation économique est globale : de 1940 à 1944, la production de ressources militaires (avions, acier & chars) a fortement augmenté en Allemagne, URSS et au Japon, et avec l’augmentation du PNB les dépenses militaires ont pu croître. Ainsi on voit que les Etats réadaptent leurs économies lors de la Seconde Guerre mondiale, de façon à mettre en œuvre toutes leurs ressources au service de l’armée, que l’on veut mieux équipée et plus efficace. L’objectif final est, tel qu’énoncé par Roosevelt, d’atteindre une supériorité militaire « écrasante » face à ses adversaires.

On observe ensuite une mobilisation des « esprits » : on veut rallier la population à l’effort de guerre (contributions financières ; hausse de la production industrielle) en s’engageant dans une « guerre idéologique ». Les Etats ont en effet recours à tous les moyens pour éveiller un sentiment de nationalisme : la propagande, en particulier, est utilisée au quotidien pour diffuser leur idéologie auprès de la population. On en voit des exemples très marqués en Allemagne et en URSS : les systèmes totalitaristes représentent souvent en image les soldats, qui incarnent leur puissance militaire et plus généralement la gloire de leur régime. De même au Japon, sous l’Empire expansionniste, des chants patriotiques sont diffusés jusque dans les écoles : ils vénèrent l’armée victorieuse qui conquit tous les continents, et rabaissent les puissances Occidentales adverses. Ce moyen de propagande montre que les gouvernements cherchent à s’assurer du soutien de tous les secteurs de la population : les enfants sont visés par leurs efforts. Enfin les Etats-Unis, puissance elle fondée sur les libertés morales, s’efforcent également de faire adhérer le peuple à l’effort de guerre, en s’appuyant par exemple sur des célébrités (Marlène Dietrich) pour transmettre un message

...

Télécharger au format  txt (5.7 Kb)   pdf (76.9 Kb)   docx (9.9 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com