LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Affiche rouge

Thèse : Affiche rouge. Recherche parmi 226 000+ dissertations

Par   •  16 Décembre 2018  •  Thèse  •  423 Mots (2 Pages)  •  80 Vues

Page 1 sur 2

CE COEUR QUI HAISSAIT LA GUERRE

                                -ROBERT DESNOS  

        Robert DESNOS met en évidence les changements dû à la guerre…

il confronte le passé et le présent qui est marqué…

Nous une alternance de ces deux temporalités visibles dans les deux premiers vers « Ce coeur qui haïssait la guerre voilà qu’il bat » . 1 nom suivit d’une proposition relative évoquant le passé puis la tournure présentative suivi…

Cette tournure récurente tend à mettre en valeur le changement introduit par la guerre, l’avis des hommes s’écoulait avec une certaine régularité dans une communion avec la nature et aujourd’hui perturbé. Cet perturbation est mise en valeur par l’adverbe d’opposition du vers treize « Pourtant », les rythmes utilisées pour ces deux temporalités sont tres différentes. Le deuxième vers qui fait mention du passé est un vers long qui possède un rythm régulier tandis que la fin  du premier vers « pour le combat et la bataille » semble plus taché par l’utilisation de sonorité répétitive « bas » qui font comme un écho du coeur te semble s’accélérer. Le troisième vers comporte une rime intérieur : « haine-veine » et renferme la même accélération. L’image du vers dix associe le battement des coeurs à la mer frappant les falaises soulgne la violence soumise dans chaque coeur. Le poème montre le changement négatif introduit par la guerre, on passe d’un passé joyeux à un present de violence.

        Le changement ifluence le poète lui-même. L eparadox de cette guerre réside dans le fait qu’elle fait naître des sentiments violents qui sont contraires aux…

Le poète transforme ses sentiments en images liées au corps : vers 3 « sang brûlant de salpêtre et de haine » puis au vers 4 « il mène un tel bruit dans la cervelle que les oreilles en sifflent ».

il mêle le lexique du corps à celui de la uerre ainsi on comprend que la guerre fait prendre conscience au poete de son propre corps et de l’importance de la vie elle-même. c’est le sens de la synecdoque lyrique « Ce coeur » mis en valeur par l’anaphore et le répétitionet qui désigne à la fois le siège des sentiments et l’organe vitale du corps humain et le poète lui-même. Les sensation liéés au corps sont presente        

...

Télécharger au format  txt (2.3 Kb)   pdf (49.1 Kb)   docx (10.3 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com