LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La violence de guerre au cours de la Première Guerre Mondiale 1914-1919

Dissertation : La violence de guerre au cours de la Première Guerre Mondiale 1914-1919. Recherche parmi 236 000+ dissertations

Par   •  26 Juillet 2017  •  Dissertation  •  588 Mots (3 Pages)  •  503 Vues

Page 1 sur 3

La première guerre mondiale oppose deux alliances extrêmement différentes : la Triple alliance, constituée de l’Allemagne, l’Autriche-Hongrie et de l’Italie, et la Triple entente, avec la France, la Russie et le Royaume-Uni. La guerre est déclarée par l’Allemagne le 3 août 1914 et vise la France. De 1914 à 1918, l’Europe est divisée par les conflits. Cette guerre s’étend à l’échelle mondiale avec l’entrée en guerre des États-Unis et l’engagement des soldats vivants dans les colonies. Mais cette guerre a surtout marqué les esprits à cause de sa violence.

La violence de la guerre s’exprime de nombreuses façons pour les soldats, autant par les combats que les conditions de vie au front. En effet, les hommes envoyés à la guerre ne sont pas préparés aux batailles qu’ils vont affronter. Les combats sont sanglants et la mort est partout. Pendant la période de la guerre des tranchés, les attaques sont meurtrières, les tirs d’obus destructeurs et cette nouvelle puissance de feu jamais connu auparavant rend les corps impuissants. C’est ce qu’on appelle la mort de masse.

Mais la violence ne s’arrête pas là, elle est aussi présente dans la vie quotidienne des soldats en dehors des combats. Les tranchés sont remplies de morts, de rats et de boues. Il est impossible de se laver ou de se raser, l’hygiène des troupes est mauvaise et les soldats font face aux puces et aux poux. L’accès à la nourriture est rationné avec un seul repas par jour, vite les troupes se fatiguent. Il est aussi difficile de se reposer avec l’attaque constante des obus sur les tranchées, les râles des blessés et la boue. Les conditions de vies sont déplorables, amenant la violence de cette guerre à son maximum.

Mais la population civile n’échappe pas a cette violence non plus. Le coût de la guerre et le départ des hommes au front impact sur le pays tout entier. La France fais face à une baisse des productions alimentaires, forçant au rationnement de la population. La nourriture se fais rare, et le moral diminue. En Belgique, des ville sont ravagées par les obus et les bombes, et en Allemagne, la population civile connaît la famine. La violence de la séparation de milliers de familles, de père et d’enfants, de maris et femmes impactent aussi la vie quotidienne. Les femmes se retrouvent à de voir tout gérer, autant les enfants que subvenir aux besoins du foyer.

Les victimes de cette violence sont aussi la population arménienne victime d’un génocide par le gouvernement ottoman en 1915 qui a déporté et mis à mort une grande partie de ce peuple. Ce massacre ethnique a fait entre 800000 et 1,2 millions de victime. Cela illustre la violence de masse subit à cette époque.

Les effets de cette guerre sont multiples, autant par le deuil des milliers de soldats morts au combat dont les corps ne sont pas à chaque fois rendus à la famille, que par les changements économiques et sociaux que celle ci a entraînés. La France a aussi fais face à une baisse des naissances conséquentes, créant ainsi des classes creuses et faisant baisser la démographie française. L’État doit aussi verser des pensions aux veuves et orphelins, l’économie française est hautement impacté par cette guerre. Cette guerre a aussi impacté le comportement de la population civile, la rendant plus brutale et plus radicale.

La

...

Télécharger au format  txt (3.5 Kb)   pdf (39 Kb)   docx (9.5 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com